La 4e conférence de l’UpM sur l’autonomisation des femmes, réaffirme le rôle clé des femmes dans la libération du potentiel de la Méditerranée

0
  • UPM : si la parité hommes-femmes existait sur le marché du travail, le PIB régional méditerranéen pourrait augmenter de 47% au cours de la prochaine décennie

La-Femme ( l’autonomisation des femmes) – Le Secrétariat de l’UpM a tenu sa quatrième conférence de haut niveau sur l’autonomisation des femmes intitulée «Les femmes construisent des sociétés inclusives en Méditerranée » les 10 et 11 octobre à Lisbonne. Cette édition a rassemblé certaines des voix les plus actives en matière d’égalité des sexes dans la région, réunissant 300 participants de plus de 30 pays.

La présidente maltaise, Marie-Louise Coleiro Preca, a inauguré la conférence à laquelle ont assisté les ministres chargés de l’égalité des sexes, à savoir Maria M. Leitão Marques (Portugal), Hala Lattouf (Jordanie), Néziha Labidi (Tunisie), ainsi que de la présidente du Conseil national égyptien des femmes, Maya Morsi, et de la secrétaire générale du Service européen pour l’action extérieure, Helga Schmid.

Notons aussi la présence non moins remarquée à cet évènement, de la députée tunisienne Leila Chettaoui qui n’hésite jamais à défoncer les murs, et les dynamiques militantes au sein de la société civile, Sana Ghenima et Sihem Gaddès.

«L’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas seulement un droit humain fondamental. C’est également un marqueur de développement important et une contribution fondamentale à la résolution des défis pressants auxquels nous sommes confrontés au niveau mondial» , a déclaré le Secrétaire général de l’UpM, Nasser Kamel, à la séance d’ouverture.

Les participants ont discuté du rôle des hommes, du secteur privé et des médias dans la lutte contre les stéréotypes et les barrières sociales. Ils ont exploré des moyens de lutter contre la violence sexiste, l’autonomisation des femmes dans les zones rurales et agricoles, leur rôle dans la science, la technologie et l’innovation, et des mesures visant à investir dans la santé en matière de procréation.

Le programme complet de la conférence a été organisé en partenariat avec des organisations internationales de renom telles que ONU Femmes, l’ONUDI, le PNUD, l’Assemblée parlementaire de l’UpM (PA-UfM), Science Po Paris, Konrad Adenauer, le CIHEAM et la Fondation euro-méditerranéenne de la femme.

Une série d’événements parallèles a accompagné le forum en traitant des sujets d’intérêt humain issus de projets régionaux portant le label UfM, voire un forum régional des femmes chefs d’entreprise et des séances de dialogue politique avec des représentants des pays et des parlementaires de l’UpM.

Cet événement a été l’occasion de faire le point sur les progrès accomplis par les États membres de l’UpM, un an après l’adoption d’une déclaration ministérielle ambitieuse visant à promouvoir l’égalité des sexes dans toutes les sphères de la société. Il a assisté à la présentation d’une campagne régionale qui sera lancée dans les mois à venir pour prévenir et combattre la violence à l’égard des femmes et des filles dans les pays du sud de la Méditerranée.

Les représentants des pays de l’UpM et des experts de la région ont également convenu d’un mécanisme de suivi régional avec des indicateurs permettant de suivre les progrès accomplis en matière de droits des femmes, d’évaluer l’écart entre les hommes et les femmes et de formuler des recommandations aux décideurs et aux parties prenantes afin d’accroître l’impact.

La conférence a également été l’occasion de partager des informations sur le projet récemment intitulé ” Renforcer l’engagement civique et social des femmes et des jeunes afin de prévenir la violence et l’extrémisme “ .

Approuvé il y a quelques jours à peine par les États membres de l’UpM, ce projet de quatre ans vise à soutenir, avec un budget de 2,6 millions d’euros, l’engagement actif de jeunes femmes et hommes dans leurs communautés locales afin de prévenir la violence et l’extrémisme. Impliquant 5 000 bénéficiaires directs et 20 000 membres de la communauté, le projet doit être mis en œuvre au Maroc et en Tunisie dans une première phase.

Laurence Païs, Secrétaire générale adjointe aux affaires sociales de l’UpM, a déclaré : «L’année écoulée a été marquée par un appel mondial à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes, et notre région n’est pas différente. Les sociétés inclusives sont des sociétés plus prospères et la prospérité est un élément fondamental sur la voie qui mène à la garantie de la sécurité et du bien-être de tous les citoyens méditerranéens, quel que soit leur sexe. »

En outre, deux publications ont été présentées lors de la conférence, dont une; ” Renforcer le rôle des femmes dans les zones rurales et agricoles – obstacles et opportunités ” attirant l’attention sur les femmes des zones rurales qui, à moins d’être habilitées à devenir plus résilientes, continueront à subir les conséquences du changement climatique et des inégalités qui entravent notre vie collective.

Prospérité et développement. ” Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ” est une autre publication qui souligne qu’une meilleure utilisation de la population féminine mondiale peut accroître la croissance économique, réduire la pauvreté, améliorer le bien-être de la société et contribuer à un développement durable.

Les participants ont conclu en réaffirmant que les femmes continuaient d’être l’une des sources de potentiel les plus prometteuses mais inexploitées de la région. À cet égard, des études récentes indiquent que s’il existait une parité entre les hommes et les femmes sur le marché du travail, le PIB régional pourrait augmenter de 47% au cours de la prochaine décennie, ce qui signifie que la région pourrait bénéficier d’un impact économique d’environ 490 milliards d’euros par an.

La conférence a bénéficié du soutien financier de l’Agence suédoise de coopération pour le développement international (Sida).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.