Football féminin : Pétillante, l’équipe de France féminine domine le Brésil avec autorité (3-1), à Nice

0

La-Femme (Football féminin) – L’équipe de France féminine a décroché un septième succès de rang ce samedi 10 novembre 2018,, en dominant le Brésil avec autorité (3-1), à Nice. La montée en puissance en vue de la Coupe du monde 2019 à domicile se fait sentir chez les Bleues.

Au début de son mandat, Corinne Diacre ne voulait surtout pas que son équipe ait l’étiquette de championne du monde des matches amicaux. Si ses joueuses ont enchaîné un septième succès de rang ce samedi contre le Brésil à Nice (3-1), le message envoyé n’a pas été celui d’un groupe prêt trop tôt, mais bien le signal d’une formation qui monte en puissance. La Coupe du monde 2019 approche (7 juin-7 juillet) et le visage des Bleues commence à devenir fort intéressant.

Le film du match

3-1Il s’agit du plus gros succès de l’histoire de l’équipe de France féminine contre le Brésil. À égalité avec la victoire 2-0 en novembre 2014, à Lyon.

À l’Allianz Riviera, les Françaises ont à nouveau débuté avec une défense à trois, en 3-4-3, Diacre souhaitant poursuivre l’expérience commencée en octobre contre l’Australie (2-0). Après des premières minutes de flottement dans le placement – il a fallu les vociférations d’une Wendie Renard impeccable dans son rôle de patronne défensive pour mettre de l’ordre – les Bleues ont étouffé des Brésiliennes très souvent bloquées dans leur camp. Après des tentatives avortées de Gauvin (5e, 8e, 21e) et Diani (11e), Delphine Cascarino a lancé les Tricolores en reprenant parfaitement un centre de Diani venu de la gauche (23e). Le premier but de la jeune Lyonnaise, pour sa sixième sélection, a réveillé le stade qui s’est lancé dans une Ola précoce.

Amel Majri, déchaînée et très haute sur son côté gauche, avec une Diani entrant régulièrement dans l’axe, a réalisé des prouesses jusqu’à la pause. Son petit pont (43e) suivi d’un centre parfait pour une Gauvin encore maladroite, l’a illustré. Avant cela, Gauvin et Mbock avaient eu une énorme double occasion (41e). Le break français est finalement arrivé après la pause, sur un coup franc direct de Bussaglia de 25 mètres, sur lequel la gardienne Aline a été louche (47e).

Première cape pour Katoto

Sous les yeux des entraîneurs de D1 féminine, présents pour un séminaire à proximité et invités pour la rencontre, l’équipe de France a ensuite maîtrisé son avance. Andressa Alves a toutefois touché la barre sur coup franc (64e) pour sanctionner un petit relâchement français. L’entrée en jeu de Katoto (68e), pour sa première cape, a pimenté la dernière demi-heure. Son centre tendu pour Gauvin aurait mérité un meilleur sort (72e). Wendie Renard a finalement signé le but du 3-0 sur un coup franc de Majri, avec la complicité de Leticia (75e), avant que Darlene ne réduise la marque dans le temps additionnel (90e+4).

Le prochain rendez-vous de prestige officialisé ce samedi, la réception des Etats-Unis, en tête du classement Fifa et champions du monde en titre, au stade Océane (Le Havre) le 19 janvier, sera l’occasion parfaite de confirmer toutes les belles promesses. 

Nathan Gourdol, à Nice

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.