Henry Ford Entrepreneurship Academy : année exceptionnelle avec 300 jeunes entrepreneurs de la région MENA qui ont mené à bien leurs projets

0
  • De nouveaux partenariats ont été paraphés cette année entre la Henry Ford Entrepreneurship Academy (HFEA) et les universités Princesse Nourah Bint Abdulrahman de Riyad et Hassan II de Casablanca.
  • L’Académie Henry Ford a également signé un partenariat avec le Youth Hub qui relève du Ministère de la Jeunesse de Dubaï. Ce partenariat a permis de mettre en place un programme dédié aux transports et à la mobilité du futur.

La-femme (Henry Ford Entrepreneurship Academy) – Ce fut une année exceptionnelle pour la Henry Ford Academy qui a réussi à former, au cours des douze derniers mois, pas moins de 300 entrepreneurs présents dans six villes de trois pays différents de la région.

Au Maroc

Après avoir auparavant encadré et soutenu, à Rabat, plusieurs jeunes entrepreneurs ; en marge de son programme “Entrepreneurship”, la HFEA est revenue une nouvelle fois au Maroc mais cette fois à Casablanca. Elle a ainsi organisé, au sein de la capitale économique, deux sessions qui ont réuni près d’une centaine d’étudiants issus des différents établissements de l’Université Hassan II de Casablanca. Ces jeunes étudiants débordaient d’idées de projets plus intéressants les uns que les autres.

Pour les Marocains, l’esprit d’entreprise est perçu comme un moyen de pouvoir contribuer, à long terme, à la croissance et au développement de leur pays tout en réduisant le taux de chômage.

Etalés sur 3 jours, les ateliers de la HFEA ont été conçus de manière à pouvoir inciter les jeunes à innover, tout en les aidant à contribuer au bien-être de la communauté dans son ensemble.

Au cours des sessions tenues en mai, mais aussi en décembre, la HFEA avait fourni à plusieurs bénéficiaires un accès à de nouvelles compétences en management, tout en les aidant à développer leur esprit d’entreprise. Elle a ainsi aidé de jeunes participants à nourrir leurs idées créatives, mais aussi à évaluer la faisabilité de leurs projets et à lancer et développer leurs entreprise

“L’atelier de la Henry Ford Entrepreneurship Academy fournit un environnement propice aux entrepreneurs souhaitant donner forme à leurs idées, tout en leur offrant la possibilité de bénéficier d‘échanges directs avec des mentors et des coachs “, a déclaré Simonetta Verdi, directrice des relations gouvernementales et communautaires chez Ford Moyen-Orient et Afrique.

« De tels échanges sont l’occasion pour les participants de pouvoir être au plus proche de personnes qui ont réussi à percer dans le domaine de l’entrepreneuriat, mais aussi de pouvoir les aider à acquérir le courage nécessaire pour pouvoir affronter le monde des affaires », a ajouté Verdi.

Aux Emirats Arabes Unis

L’année 2018 a été intéressante à plus d’un titre pour la HFEA. En effet, plusieurs entrepreneurs opérant dans le secteur des nouvelles technologies ont pu prendre part au tout premier atelier sur les transports et sur la mobilité du futur. Celui-ci a été organisé par la Henry Ford Entrepreneurship Academy et piloté conjointement avec le Youth Hub de Dubaï.

Il s’agissait du tout premier projet de la HFEA à être axé sur différentes idées commerciales susceptibles de façonner l’avenir de la mobilité et donc d’influer sur la qualité du transport des personnes et des biens dans un futur proche. En outre, cet atelier, unique en son genre, a pu offrir à pas moins de 13 entrepreneurs, l’occasion de se rapprocher des principaux mentors du secteur, mais également de aussi bien au niveau régional que mondial, dont notamment Mark Ovenden, Président de Ford Moyen-Orient et Afrique.

Parmi les participants au programme, Abdullah Al Ali, un homme d’affaires en herbe, qui avait présenté un projet bien original : il s’agissait d’une plate-forme logicielle capable de mieux comprendre, mais également d’anticiper et d’améliorer les conditions liées au trafic routier. Abdullah s’était alors imposé comme le vainqueur du programme ; il a donc pu bénéficier du soutien d’une start-up basée aux États-Unis qui l’a aidé à concrétiser son projet.

Le programme « Future Transportation and Mobility » est le deuxième atelier organisé par la HFEA à Dubaï ; il a emboité le pas au programme « Entrepreneurship », organisé un peu plus tôt dans l’année et qui s’était également déroulé à Dubaï, dans l’enceinte du centre de jeunesse des Emirates Towers.

Au cours de l’année 2018 et dans le but de réussir à porter le nombre d’entrepreneurs formés aux Emirats arabes unis à plus de 130, la HFEA s’était rendue à Ras Al Khaimah et à Abu Dhabi, la capitale, afin de prolonger le partenariat entre Ford et les Higher Colleges of Technology (HCT).

Les ateliers du programme « Entrepreneurship », qui se tiennent désormais dans quatre Émirats différents, soulignent plus que jamais l’engagement de longue date du Ford Motor Company Fund qui aspire à offrir aux habitants des Émirats arabes unis de meilleures possibilités de succès grâce à l’éducation.

Au Royaume d’Arabie Saoudite

En Arabie saoudite, l’Université Princesse Nourah Bint Abdulrahman de Riyad s’était associée à l’Université Effat de Jeddah afin d’accueillir, en 2018, la conférence de la HFEA.

En élargissant ses partenariats pour y inclure l’Université Princesse Nourah bBnt Abdulrahman, Ford a réussi à réunir ensemble différents pôles d’excellence issus, entre autres, de la Virginia Commonwealth University (VCU) des États-Unis, mais aussi de la Business School de la Dublin City University (DCU) d’Irlande. Ces pôles d’excellence ont d’ailleurs joué un rôle majeur dans l’organisation du premier atelier de la Henry Ford Entrepreneurship Academy tenu à Riyad.

Les différents ateliers de la Henry Ford Entrepreneurship Academy rejoignent la vision 2030 défendue par l’Arabie saoudite : il s’agit d’un plan gouvernemental de réforme économique et sociale destiné à responsabiliser les femmes et à renforcer leur présence sur le marché du travail. Parmi les directives annoncées récemment dans le Royaume figure notamment une décision historique autorisant les femmes saoudiennes à ouvrir leur propre entreprise* sans le consentement d’un tuteur.

En mai dernier et durant trois jours, plus de 70 femmes d’affaires en herbe ont pu être formées aux techniques de l’entrepreneuriat par des instructeurs de la HFEA ; ces formations se sont déroulées aussi bien à l’université Princesse Nourah Bint Abdulrahman de Riyad qu’à l’Université Effat de Djeddah. Elles ont offert l’occasion à toutes ces femmes de pouvoir affiner leurs talents d’entrepreneurs pour pouvoir créer des entreprises prospères.

Note aux rédacteurs :

Les ateliers de la Henry Ford Entrepreneurship Academy, ainsi que ceux du Ford Motor Company Fund et de la Virginia Commonwealth University, permettent aux futurs chefs d’entreprise d’exceller dans leurs projets d’entreprises, tout en les incitant à penser et à agir en entrepreneurs.

Le Ford Motor Company Fund investit environ un tiers de ses fonds en faveur de l’éducation, à travers des bourses d’études et des programmes permettant aux étudiants d’accéder à de nouvelles méthodes d’apprentissage. Depuis son lancement en 2015, la Henry Ford Entrepreneurship Academy a réussi à former pas moins de 350 entrepreneurs à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

La Henry Ford Entrepreneurship Academy matérialise tout l’engagement de Ford au niveau mondial de vouloir fournir un accès et des opportunités aux femmes. Qu’il s’agisse de son programme Driving Skills for Life for Her, de ses différents projets axés sur la lutte contre la traite des êtres humains, ou encore de ses nombreuses initiatives de développement professionnel et de formation au leadership, le Fonds mondial de Ford soutient depuis longtemps des programmes qui aident les femmes à réussir en surmontant les obstacles sociaux, éducatifs et financiers susceptibles d’entraver leurs projets.

* Tel que rapporté dans le journal « The National »

Ford Motor Company est une entreprise mondiale basée à Dearborn, Michigan. Ses activités principales incluent le design, la fabrication, le marketing et l’entretien d’une gamme complète de véhicules Ford : camions, SUV, véhicules électriques et les luxueux modèles Lincoln. L’entreprise fournit des services financiers à travers Ford Motor Credit Company et continue de maintenir sa position de leader dans les solutions d’électrification, des véhicules autonomes et de mobilité. Ford emploie 200 000 employés à travers le monde. Pour plus d’informations sur Ford, ses produits et Ford Motor Credit Company, veuillez visiter : www.corporate.ford.com 

L’histoire de Ford au Moyen-Orient et en Afrique du Nord remonte à plus de 60 ans. Les importateurs de cette région du monde sont répartis dans plus de 155 établissements. Leurs activités ne génèrent pas moins de 7000 emplois directs.  Pour plus d’informations sur Ford Middle East, cliquez sur le lien suivant : www.me.ford.com

 Rappelons que Ford Middle East/Afrique du Nord est une entreprise citoyenne et responsable. Elle est à l’origine d’un nombre important d’initiatives RSE dans la région. Parmi ces initiatives, on retrouve les Ford Motor Company Conservation & Environmental Grants qui récompensent le meilleur projet environnemental, les Ford Warriors in Pink® qui sensibilisent contre le cancer du sein, les Ford Driving Skills for Life qui visent à aider les jeunes conducteurs à améliorer leur maitrise du volant ou encore la Henry Ford Entrepreneur Academy, qui a initié plusieurs jeunes entrepreneurs à la culture managériale et entrepreneuriale “

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.