La reconnaissance faciale de Google Photos confond le visage d’une jeune femme noire avec un Gorille !

0

La-Femme (reconnaissance faciale de Google Photos) – grande panique. Google vient de se confondre en excuses, tout en mettant le paquet pour corriger un bug dans les meilleurs délais. Et ce, suite à une erreur effectuée par le système de reconnaissance faciale de Google Photos qui a étiqueté « Gorille », la photo du visage d’une jeune femme noire.

Alertés sur Twitter par un utilisateur choqué, les techniciens de Google se sont répandus en excuses et ont corrigé le bug.

  • Une erreur à connotation raciste particulièrement gênante

En effet, un utilisateur du système de reconnaissance faciale de Google Photos a vu l’une de ses photos labellisée “Gorilles”. Sauf que l’image est un gros plan du visage de deux jeunes à la peau noire. Jacky Alciné, l’utilisateur du service et programmateur informatique, a lancé l’alerte sur Twitter en postant la photo du selfie accompagné de ce commentaire : “Google Photos, vous faites n’importe quoi. Mon amie n’est pas un gorille.”

  • Via cette application particulière, Google Photos propose de classer vos photos en fonction des personnes représentées. (Capture d’écran)

Ensuite Google Photos attribue automatiquement des mots-clés aux photos ajoutées par les utilisateurs. Un service novateur… et visiblement pas tout à fait au point. Cette fois, le bug du programme est très gênant, car à connotation raciste.

“Ceci est 100% inacceptable”

Alertés, deux employés de Google +, gestionnaire de Google Photos, ont réagi rapidement (un peu plus d’une heure après le premier tweet). Plutôt paniqué, Yonathan Zunger, qui a indiqué travailler chez Google, a assuré l’utilisateur qu’il comprenait la gravité du bug.

 Lui et son équipe ont ensuite rapidement fixé le bug – de manière temporaire, puisqu’ils ont tout simplement supprimé les tags “Gorille” et “Gorilles”. L’échange s’est terminé de manière cordiale, l’utilisateur ayant visiblement apprécié la réponse rapide et proportionnée des employés de Google.

Des hommes pris pour des chiens

“Il nous reste beaucoup de progrès à faire”, a reconnu Yonathan Zunger sur le réseau social. “Nous travaillons sur le long terme à améliorer la linguistique du service et la reconnaissance faciale, entre autres des personnes à la peau plus sombre“. Il a également expliqué qu’aux premiers tests de Google Photos, certains visages – de tous les types de peau – avaient été étiquetés “chien”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.