Michèle Morgan, l’une des plus grandes actrices du cinéma français du XXe siècle, vient de décéder à l’âge de 96 ans

0
  •  Michèle Morgan, “les plus beaux yeux” du cinéma français se sont fermés
La-Femme – La comédienne Michèle Morgan est morte, a annoncé sa famille ce mardi 20 novembre. Elle avait 96 ans.

Le monde du théâtre et du cinéma est en deuil ce mardi 20 décembre. Michèle Morgan, l’une des plus grandes actrices du cinéma français du XXe siècle, connue des cinéphiles comme “les plus beaux yeux” du cinéma, est décédée ce mardi 20 décembre à l’âge de 96 ans, a annoncé sa famille. Elle était notamment la première actrice à avoir reçu le prix d’interprétation féminine à Cannes en 1946 pour son rôle dans La Symphonie Pastorale.

“Dans sa 97ème année, les plus beaux yeux du cinéma se sont fermés définitivement ce matin, le mardi 20 décembre”, a annoncé sa famille dans un communiqué. C’est en 1938, dans le film Quai des Brumes, que Jean Gabin a prononcé ces quelques mots qui resteront à jamais dans les mémoires : “T’as d’beaux yeux, tu sais”. Une réplique culte qui résonne encore aujourd’hui.

Une longue et belle carrière

De son vrai nom Simone Renée Roussel, Michèle Morgan était la fille ainée d’une famille de quatre enfants. Après une fugue à Paris, elle obtient son tout premier rôle au cinéma dans le film Mam’zelle Mozart, du réalisateur Yvan Noé. C’est l’année suivante, en 1937 qu’elle prend définitivement le nom de Michèle Morgan. Après avoir tourné avec les plus grands, au cours d’une longue carrière : Marcel Carné, Claude Autant-Lara ou encore Claude Lelouch, elle annonce sa retraite du cinéma en 2001.

Biographie de Michèle MORGAN :

Née à Neuilly-sur-Seine, près de Paris, Simone ROUSSEL, alias Michèle MORGAN, débute au cinéma en 1935, à l’âge de quinze ans, avec Mademoiselle Mozart de Yvan NOÉ dans lequel elle côtoie Danielle DARRIEUX.

Après plusieurs rôles de figuration, Michèle MORGAN devient la partenaire de RAIMU dans Gribouille de Marc ALLÉGRET en 1937. Le succès est au rendez-vous. Sa carrière est lancée. Elle choisit le pseudonyme de Michèle MORGAN et enchaîne les films avec les partenaires les plus prestigieux : Charles BOYER puis surtout Jean GABIN.

Quai des Brumes, le film de Marcel CARNÉ fait d’elle une vedette internationale. Son regard profond et mystérieux, son élégance, lui valent d’être parfois comparée à Greta GARBO.
Durant la guerre, Michèle MORGAN émigre aux Etats-Unis mais de l’autre côté de l’Atlantique, elle peine à trouver des rôles à sa mesure. Elle apprend à chanter et à danser pour être la partenaire de Frank SINATRA dans Amour et swing et tourne son dernier film américain avec Humphrey BOGART dans Passage to Marseille.

Déçue par sa carrière américaine, Michèle MORGAN revient en France dès 1946 et tourne pour la première fois sous la direction de Jean DELANNOY dans La Symphonie pastorale. Le film lui permet d’obtenir le prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes 1946. Michèle MORGAN retrouve sa popularité d’avant-guerre. Elle tournera à six reprises avec Jean DELANNOY. Durant cette décennie, Michèle MORGAN interprète pour les plus grands réalisateurs de l’époque : Les Orgueilleux d’Yves ALLÉGRET, Les Grandes manoeuvres de René CLAIR et, surtout, Napoléon de Sacha GUITRY. En 1958, sous la direction de Gérard OURY, elle tourne dans Le Crime ne paie pas.

A partir de 1962, Michèle MORGAN tourne de moins en moins. On la retrouve néanmoins au côtés de Charles DENNER et Danielle DARRIEUX dans Landru de Claude CHABROL. En 1967, après Benjamin ou les mémoires d’un puceau, elle décide de suspendre sa carrière d’actrice pour se consacrer à ses autres passions, la poésie, la mode et la peinture. Présidente du jury du Festival de Cannes 1971, elle est décorée de la Légion d’honneur la même année.
En 1977, Michèle MORGAN publie aussi ses mémoires “Avec Ces yeux là”. Au cinéma, on ne la revoit plus que chez Claude LELOUCH. Elle apparaît également en 1986, dans le feuilleton télévisé Le Tiroir secret. Elle effectue ensuite sa dernière apparition sur grand écran dans Ils vont tous bien de Giuseppe TORNATORE, donnant la réplique à Marcello MASTROIANNI. En parallèle, Michèle MORGAN a joué au théâtre dans Chéri de COLETTE en 1982 ou encore Les Monstres Sacrés, aux côtés de Jean MARAIS, en 1993.

À ce jour, Michèle MORGAN a publié six livres sur le bonheur aux Éditions Libre Expression de Montréal, dans la province de Québec. Devenir auteur est selon elle l’une des plus belles expériences de sa vie.

Aux États-Unis, le 15 septembre 1942, Michèle Morgan a épousé William MARSHALL, dont elle aura un fils, Mike (né le 13 septembre 1944, décédé le 2 juin 2005). En 1948, elle divorce. En 1950, elle convole en seconde noces avec Henri VIDAL, ils n’auront pas d’enfant. Après le décès de son mari, elle s’installe en 1958 avec le cinéaste Gérard OURY, avec qui elle vivra en union libre jusqu’à la mort de celui-ci le 19.07.2006.

Filmographie de Michèle MORGAN :

Michèle MORGAN a joué dans :

1990 – Ils vont tous bien!
  1978 – Robert et Robert
  1975 – Le Chat et la souris
  1967 – Benjamin ou les mémoires d’un puceau
  1966 – Les Centurions
1966 – Le Démoniaque / Meurtre en liberté
1965 – Dis-moi qui tuer
1964 – Le Procès des doges / Le Petit boulanger de Venise
  1964 – Les Yeux cernés
1964 – Les Pas perdus
  1963 – Constance aux enfers
1963 – Méfiez-vous Mesdames
  1962 – Landru
1962 – Un coeur gros comme ca
1961 – Le Puits aux trois vérités
1961 – Le Crime ne paie pas
  1961 – Les Lions sont lâchés
1961 – Rencontres
  1960 – Fortunat
1960 – Les Scélérats
1959 – Brèves amours
1959 – Grand Hôtel
  1958 – Le Miroir à deux faces
1958 – Pourquoi viens-tu si tard ?
  1958 – Maxime
  1958 – Femmes d’un été
  1957 – Retour de manivelle
1957 – Les Vendanges
1955 – Marguerite de la nuit
  1955 – Les Grandes manoeuvres
  1955 – Si Paris nous était conté
1955 – Marie-Antoinette reine de France
1954 – Oasis
1954 – Obsession
  1954 – Napoléon
  1953 – Les Orgueilleux
1953 – Destinées
1952 – La Minute de vérité
1951 – L’Étrange madame X
1951 – Les Sept péchés capitaux
  1950 – Le Château de verre
1949 – La Belle que voilà
1949 – Première désillusion
1949 – Maria Chapdelaine
  1948 – Aux yeux du souvenir
1948 – Fabiola
  1946 – La Symphonie pastorale
  1946 – L’Évadée
  1944 – Passage pour Marseille
  1943 – Amour et swing
1942 – Jeanne de Paris
  1942 – Rencontre à Londres
1940 – Untel père et fils
1939 – La Loi du nord
  1939 – Remorques
  1939 – Les Musiciens du ciel
  1938 – Le Quai des brumes
1938 – L’Entraîneuse
  1938 – Le Récif de corail
1937 – Gribouille
1937 – Orage
1936 – Le Mioche
  1936 – Gigolette
1936 – La Vie parisienne
1936 – Mes tantes et moi
1935 – Mademoiselle Mozart
1935 – Une fille à papa

Michèle MORGAN a joué dans la série ou le téléfilm :

1998 – La Rivale
1986 – Le Tiroir Secret

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.