La petite fille de 5 mois du couple Tunisien mort dans l’attentat de la discothèque d’Istanbul sera adoptée par l’État français

2

La-Femme (Attentat de la discothèque d’Istanbul) – Juliette Méadel, Secrétaire d’État d’aides aux victimes (de la République française), vient d’annoncer que selon la loi en vigueur, la petite fille de 5 mois du couple Tunisien (Mohamed Ali Azzabi et sa femme Senda), mort dans l’attentat de la discothèque d’Istanbul le 1er janvier 2017 à 2016 aux environs de 01h30, sera adoptée par l’État français vu que la maman est Franco-Tunisienne.

Cette loi qui fait partie de la panoplie de mesures à adopter au niveau des aides aux victimes existe en France afin d’éviter que cette petite soit livrée à elle-même.

Reste à savoir comment vont réagir les grands-parents de la petite afin de s’impliquer dans l’encadrement de ce bébé tout en lui faisant bénéficier de cette adoption et de sa naturalisation.

Il est à considérer, à priori, qu’en devenant pupille de l’État français, la petite aura tous les droits, sans que la garde ne soit retirée aux ayants droit !

MAJ : Lire notre autre article en relation avec ce sujet (en cliquant sur le lien suivant) : 

La petite Azzabi pupille de la Nation française : émotion, recueillement et explications de la part de SE l’Ambassadeur de France en Tunisie

2 Commentaires

  1. n’importe quoi ! elle peut bénéficier de droits mais certainement pas qu’une décision d’adoption soit imposée ! cet article raconte des conneries

    elle a une famille et c’est en son sein qu’elle grandira !

  2. Bonjour, pourrai je connaître les démarches à suivre pour adopter la petite fille, étant franco-tunisiens mon mari et moi, et voulant adopter un enfant depuis quelques années, je désirerai effectuer les démarches pour cette adoption, merci de votre réponse

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.