HAAR, la nouvelle ligne de vêtements

0
  • Haar, une nouvelle façon de se vêtir, de bouger,

  • c'est piquant et pétillant…

  • Soit un autre désir d’être et de paraître. Une façon…Haara

La-Femme (HAAR) lancement imminent de la marque « HAAR », en exclusivité à la Galerie " Musk and Amber Gallery ", aux Berges du Lac, à l’angle de la rue Ghar El Melh et la rue du Lac Malaren Tunis. L’évènement aura lieu le vendredi 14 avril 2017, à partir de 18h00.

Hanene el Euch, et sa complice, Samya Ben Cheikh, se sont lancées à cœur perdu dans l’épopée « Haar ». L’une apportait son sens de l’aventure, son goût de conquêtes de nouveaux horizons, son amour d’une mode personnalisée, inventive, métissée, porteuse d’histoires diverses, fruit de rencontres multiples. L’autre structurait le propos, lui donnait un rythme, une faisabilité, un savoir-faire, un amour des belles matières et de la belle ouvrage.

Hanene el Euch venait du monde des arts de la décoration. Elle en gardait le sens des volumes, proportions, la capacité d’imaginer le vêtement fini.

Samya Ben Cheikh venait de l’univers pur et dur de la mode, celui du stylisme modélisme, de la technicité, de la précision, du sens du détail.

  • A elles deux, Hanene et Samya ont créé une ligne de vêtements au style inédit, conjonction inattendue d’histoires du costume venus d’orient et d’occident, alliages insolents et somptueux de matières que l’on aurait cru d’harmonie impossible.

La première collection, « Qods », marie le chèche palestinien à la dentelle de Calais, adapte la abbaya venue de l’orient proche au jean universel, fait un clin d’œil iconoclaste à la fouta et blousa, et s’offre le portrait de Yasser Arafat comme icône sur ses perfectos.

Elle décline des rythmes nouveaux, casse les codes, fait bouger les lignes, invente une nouvelle façon de se vêtir, de bouger, un autre désir d’être et de paraître. Une façon…Haara

A propos de « Musk and Amber Gallery »

Lamia Bousnina Ben Ayed est né à Tunis et a grandi de par le monde et principalement en Arabie Saoudite, où son père a travaillé comme ambassadeur. 

Après avoir poursuivi un cours de troisième cycle en droit et relations internationales entre Genève et Paris, Lamia a toujours fonctionné dans un environnement cosmopolite, ouvert et influencée par diverses cultures. 

Passionnée d'art contemporain, les rêves de rencontres pleinn la tête, Lamia déambula entre l'Orient et l'Occident. Agissant comme un art et ambassadeur de la conception pour la région, elle a appris audacieusement à offrir un curé et scène pour pièces inédites et non conventionnelles par des designers de partout dans le monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.