Baisse de la production du pétrole de 6%

0

La-Femme (pétrole) – la production du pétrole a baissé, à la fin d’avril 2017, de 6%, par rapport à la même période de l’année précédente, celle du gaz naturel de 5%, contre une augmentation de la redevance du gaz algérien de 52%, selon le rapport mensuel sur la conjoncture énergétique, publié par le ministère de l’Energie, des mines et des énergies renouvelables.

Selon ce document, les ressources d’énergie primaire ont atteint 1763 ktep, soit une hausse de 2% par rapport à 2016, et ce, grâce à l’apport du forfait fiscal sur le gaz algérien.

Les ressources d’énergie primaire restent dominées par la production de pétrole et du gaz national qui contribuent respectivement, à hauteur de 40% et 35% de la totalité des ressources d’énergie primaire. La part de l’électricité renouvelable (primaire) reste timide et ne représente que 1% des ressources primaires contre une augmentation de la part du forfait fiscal à 19%.

La demande d’énergie primaire a augmenté de 1% entre fin avril 2016 et fin avril 2017, pour se situer à 2985 ktep suite à la hausse de demande des produits pétroliers de 5%.

La répartition de la demande a peu changé en l’espace d’une année, en effet, le gaz naturel représente 50% à la fin du mois d’avril 2017 contre 52% à la fin du même mois de 2016.

Avec comptabilisation de la redevance, le bilan d’énergie primaire fait apparaitre à la fin avril 2017, un déficit de 1223 ktep, contre 1241 ktap enregistré à la fin avril 2016. Durant la même période, le taux d’indépendance énergétique, qui représente le ratio des ressources d’énergie primaire par la consommation primaire, a peu changé passant de 58% à 59%.

Par contre, sans comptabilisation de la redevance, le taux d’indépendance énergétique a baissé de 51% à la fin avril 2016 à 48% à la fin avril 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.