Le rapport de la Cour des comptes dénonce la détérioration de l’Agence des Ports et des Installations de Pêche (APIP)

0
  • Un manque à gagner de 3,3 millions de dinars(MD) durant la période 2010/2014

  • Des dettes impayées de l’ordre de 2014, 9,5 MD

La-Femme (détérioration de l’APIP)- selon le 30ème rapport annuel de la Cour des comptes, les finances de l’Agence des Ports et des Installations de Pêche (APIP), se sont nettement détériorées, ce qui l’a empêché d’accomplir son rôle de maintenance et de développement des ports de pêche.

L’APIP n’a pas réussi, également, à recouvrir les recettes contractées au titre du service d’approvisionnement en eau et en électricité ou le manque à gagner a dépassé, en 2014, 660 mille dinars, soit 30% des frais facturés dans ce domaine.

Le manque à gagner total a augmenté pour atteindre 3,3 millions de dinars (MD) durant la période 2010/2014.

Les dettes impayées de l’APIP ont atteint, en 2014, 9,5 MD. Le rapport explique cette situation par l’incapacité de l’agence de recouvrir ses dettes auprès des concessionnaires du marché de gros qui poursuivent leurs activités malgré des dettes accumulées à 3 MD.

Le rapport appelle l’agence à amender les réglementations relatives au retrait ou au renouvellement des autorisations accordées aux concessionnaires qui n’ont pas honoré leurs engagements et à recouvrir ses dettes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.