Faia Younan «Il y aura de belles surprises réservées exclusivement au public tunisien»

0

La-Femme (Faia Younan) – c’est à la charmante diva syrienne, Faia Younan, qu’a échu l’honneur d’inaugurer le bal des conférences de presse tenues au média center du théâtre romain de Carthage, vendredi  14 juillet.

Accompagnée de son directeur artistique, Houssem Abdelkhalek, et de son chef d’orchestre, Rayène El Habra, la cantatrice syrienne a en partie levé le voile sur le contenu du spectacle qu’elle produira  ce soir 15 juillet  devant le public du Festival International de Carthage.

En effet, Faia Younan, qui n’en sera pas à sa première en Tunisie, s’est déjà familiarisée avec « le chaleureux public tunisien et ses capacités sans égales de par le monde de communion avec l’artiste».

«Mieux encore, en montant sur scène dans votre beau pays je me suis trouvée face à de vrais mélomanes, de fins connaisseurs au fait de l’actualité qui m’ont surprise à entonner même les refrains de mes chansons dont l’existence ne dépassait pas les deux à trois mois. Un phénomène exceptionnel que je n’ai jamais connu de ma vie, au-delà de toutes les éloges qui m’en ont été faites par Houssem Abdelkhalek’.

«Dès lors, je n’ai eu cesse de caresser le doux rêve de monter sur la prestigieuse scène de Carthage. Aujourd’hui que cela s’est réalisé, je ne peux vous décrire le bonheur et l’honneur qui me submergent’, déclare Faia Younan. Et notre diva promet qu’elle ne fera pas dentelle lors de son show au théâtre romain de Carthage.

Outre les titres de son propre répertoire qui ont forgé sa renommée, l’artiste prépare une surprise spécialement et exclusivement préparée au public tunisien.

Et, bien évidemment, elle s’est sciemment gardée de dévoiler le secret, se contentant d’affirmer que : «la part belle du spectacle sera réservée  à des œuvres issues  du «tourath» tunisien ». Un rite bien ancré dans la tradition des show des tournées mondiales la Syrienne, mais qu’elle a réservé la première en Tunisie pour les spectateurs de Carthage.

Un spectacle haut en couleurs en perspective pour le Festival de Carthage qui a démarré sur les chapeaux de roues. Et comment peut-il en être autrement quand on connaît le parcours atypique de cette cantatrice à la voix ensorceleuse qui s’est révélée au grand jour par ses propres moyens bravant les règles établies via les réseaux sociaux et réalisant un véritable tabac sur You Tube.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.