• Nikki Haley aurait passé énormément de temps en compagnie du président Trump dans l’avion présidentiel Air Force One et dans le Bureau ovale
  • Nikki Haley assure entretenir d’excellentes relations purement professionnelles avec le président Trump

    Nikki Haley se dit victime de sexisme de la part d’« un petit groupe d’hommes » mal à l’aise devant la détermination des femmes.

La-femme – Nikki Haley, l’ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies, a qualifié de « répugnantes » et « très agressives » les rumeurs selon lesquelles elle entretenait une liaison avec le président américain Donald Trump.

Les répercussions du livre de Michael Wolff, Fire and Fury, se font encore ressentir. En effet, dans ce livre de révélations chocs, l’auteur assure que le président des États-Unis, a eu une liaison avec une femme haut placée. Directement visée, l’ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies, a assuré que tout cela n’était qu’affabulation.

Qualifiant ces révélations d’agressives et répugnantes, l’ancienne sénatrice de Caroline du Sud a bien tenté de se justifier, jeudi dernier dans un podcast réalisé pour le site politico, revenant ainsi sur les allégations de Wolff, qui insinue que celle-ci a passé énormément de temps en compagnie du président Trump dans l’avion présidentiel Air Force One et dans le Bureau ovale.

Affirmant n’être montée qu’une seule fois dans Air Force One, Nikki Haley assure en outre que de nombreuses personnes l’accompagnaient, ajoutant notamment qu’elle était « rarement seule en compagnie du président ». Se positionnant en tant que victime de sexisme face à un groupe d’hommes qui ne supporte pas de voir une femme réussir, Haley assure entretenir d’excellentes relations professionnelles avec le président Trump, et ce, quand bien même elle ne l’a pas officiellement supporté à l’occasion des primaires républicaines.

Avec Florian Guénet
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.