L’Institut de traduction de la Cité de la culture de Tunis ouvre avec au programme inaugural, 8 ouvrages traduits par des universitaires

0

La-Femme – L’Institut de traduction de Tunis, au Pôle des lettres et du livre, à la Cité de la culture à Tunis, propose un programme inaugural composé de plusieurs axes dont une série de présentations d’ouvrages traduits par des universitaires pour le compte de l’Institut.

Prévu du 4 avril au 12 mai 2018, ce programme inaugural prévoit également des ateliers, animés par des universitaires spécialisés dans la traduction, qui aborderont les problématiques de la traduction ainsi qu’une initiation aux techniques et procédés de traduction.

Le premier axe sera essentiellement réservé à la présentation d’une sélection de huit nouveaux ouvrages traduits du Français ou de l’Anglais vers l’Arabe ou de l’Arabe vers le Français. Les traductions vers l’Arabe couvrent des œuvres littéraires et philosophiques pour des écrivains-universitaires européens contemporains dont le Suisse Andreas Tunger-Zanetti et Sylvie Patron, universitaire française qui enseigne la langue et la littérature françaises à l’Université Paris VII-Denis Diderot.

Il s’agit aussi d’œuvres d’écrivains disparus, à savoir le philosophe britannique Peter Frederick Strawson (1919-2006), les Francais Jean Despois (1901-1978), historien et géographe du Maghreb durant la période coloniale française et Jean Cantineau, linguiste sémitisant et arabisant ayant vécu entre 1899 et 1956.

Des œuvres littéraires tunisiennes seront aussi au menu des présentations, avec une traduction d’un roman en Français de Mansour Mhenni, une traduction d’un roman en Arabe de Hafidha Gara Bibane, en plus d’un recueil du poète tunisien Adam Fethi, traduit de l’Arabe vers le Français par Mansour Mhenni.

La première rencontre sera réservée à l’ouvrage intitulé “La communication entre Tunis et Istanbul 1860-1913” de Andreas Tunger-Zanetti. A l’origine ce livre est une thèse de Doctorat sur les archives de Tunisie de cet universitaire qui l’a ensuite publiée en 1996. La version arabe, traduite du français vers l’arabe par Ibrahim Belkacem, a été publiée en 1996.

Des ateliers sur les problématiques de la traduction, prévus les 10, 11 et 12 mai, seront animés par des universitaires spécialisés dans la traduction qui aborderont les problématiques de la traduction des textes poétiques et narratifs, de la traduction des livres d’histoire et des livres philosophiques.

Le second axe de la programmation portera aussi sur la formation dans le cadre d’un atelier d’initiation à la traduction, ciblant élèves et étudiants. Il sera assuré du 30 avril jusqu’au 2 mai, par l’universitaire Naïma Charfi.

Voici le programme détaillé des présentations d’ouvrages prévues:

– Mercredi 4 avril : “La communication entre Tunis et Istanbul 1860-1913” de Andreas Tunger-Zanetti, traduit du Français par Ibrahim Belkacem

– Jeudi 5 avril (14h30): “Logico-linguistic papers” de P.F Strawson, traduit de l’Anglais vers l’Arabe par Taoufik Grira

– Vendredi 6 avril (10h00): “La nuit des mille nuits ou le roi des pendus” de Mansour Mhenni, traduit du Français vers l’Arabe par l’universitaire Mohamed Ayet Mihoub

– Samedi 14 avril (10h00): “La Tunisie orientale, Sahel et Basse Steppe” de Jean Despois, traduit du Français vers l’Arabe par l’universitaire Ali Toumi

– Jeudi 3 mai (10h00): “Etudes de linguistique arabe” de Jean Cantineau, traduit du français à l’arabe par l’universitaire Mohamed Chaouch

– Mercredi 9 mai (14h00) : “Le narrateur: introduction à la théorie narrative” de Sylvie Patron, un ouvrage de groupe traduit du Français vers l’Arabe par Ahmed Smaoui, Mohamed El Khabou, Mohamed Kadhi et Mohamed Néjib Amami

– Vendredi 4 mai (14h30): “La nuit des mille nuits ou le Roi des pendus”, roman du Tunisien Mansour Mhenni, traduit du français vers l’Arabe par Mohamed Aït Mihoub

Recueil de poèmes de Adam Fethi, traduit de l’Arabe vers le Français par Mansour Mhenni

– Samedi 5 mai (10h00): Un roman de l’écrivaine Hafidha Gara Bibane, traduit de l’Arabe vers le Français par Fatma Lakhdhar Maktouf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.