Olfa Terras compte se présenter aux Elections législatives à Bizerte, sa ville natale (Vidéo)

0

La-femme (Elections législatives) – Olfa Terras, tunisienne mariée en France et mère de cinq enfant,  vient de déclarer qu”elle compte se présenter aux Elections législative de 2019, à Bizerte, son lieu de naissance, comme l’une des fondatrices de 3ich Tounsi.

Dans la soirée du mercredi 17 juillet, elle n’a pas mâché ses mots attaquer les différentes composantes qui ont été au pouvoir depuis le 14 janvier et pour présenter son point de vue  sur plusieurs points relatifs à la dégradation de la situation économique du pays, dont la corruption : “la société actuelle est gangrenée par la corruption à tous les niveaux. On ne peut pas s’attaquer à ce fléau si on a les pieds et les mains liées par certaines alliances et lobbys douteux.”

Olfa Terras annonce qu’elle puise ses idées de réformes au niveau de ses contacts avec les citoyens

C’est sur le plateau de Meriem Belkadhi sur El Hiwar Ettounsi qu’elle s’exprima sans retenu sur toutes les questions qui lui ont été posées. Des questions, il faut le reconnaître, récurrentes et qui lui sont posées depuis le démarrage de l’aventure de 3ich Tounsi et son ascension fulgurantes dans les sondages..

Sur la légitimité de son action et de ses ambitions politiques – rapportées à 3ich Tounsi – sur l’origine des fonds dont dispose l’association et plus encore, les réponses étaient claires et en conformité avec ce qu’elle n’a cessé d’affirmer depuis sa première sortie médiatique.
Et c’est à boulets rouges qu’elle tirera sur ses adversaires politiques et sur les maîtres d’oeuvre des amendements visant à les exclure des élections.

Bizerte, sa ville natale

Dans ce contexte elle annonça qu’elle se présentera aux élections législatives sur la liste de Bizerte, sa ville natale. « Je suis tunisienne et on n’a pas le droit d’exclure aucun tunisien sous prétexte qu’il vit à l’étranger. C’est immoral« .

Pour le reste, Olfa Terras indiquera qu’on peut faire de la politique sans être un parti. Pour justifier ses propos elle dira : « Nous avons vu les résultats des partis politiques durant les dernières années. Pour faire la politique, nul besoin d’être un parti. Les choses ont évolué et les données ont changé ».

Quand il s’agit de parler d’Ennahdha, Olfa Terras ne cache pas ses ressentiments. Elle se déclare contre le parti islamiste et contre tous ceux qui se sont allié avec lui.

Olfa Terras en vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.