De la ferme à l’usine de production de lait, Délice Danone ouvre ses portes

0

La-Femme (Délice Danone) – Face à la précarité qui touche nombre d’éleveurs et à la difficulté d’écoulement de leurs produits, Délice Danone, acteur majeur de l’industrie laitière en Tunisie, eut une idée de génie qui révolutionnera le secteur.

Pour garantir du lait en quantité et surtout en très bonne qualité, le Groupe décida d’aller à la rencontre des fermiers. Et met en place depuis 2013 des dynamiques de développement en faveur des petits et moyens producteurs laitiers, à travers une formation, un encadrement et un suivi technique des plus rigoureux.

C’est ainsi que naquirent les projets de développement de l’Amont laitier constitués deHlibna (projet de développement de petits éleveurs), d’Evolution (projet d’assistance des éleveurs moyens) et deLait Espoir (projet d’assistance aux jeunes diplômés). Et ce n’est pas tout, Délice Danone leur achète directement le lait.

Six ans après l’expérience, les résultats sont aujourd’hui au-delà des attentes. Concrets et époustouflants ! Pour prendre la température et constater de visu la réussite de cette expérience inédite, Délice Danone a organisé les samedi 18 et dimanche 19 janvier 2020 la Top Délice expérience. Il s’agit d’un programme de visite de la ferme à l’usine pour vivre un week-end exceptionnel en famille.

Ainsi, pendant deux jours, le Groupe a organisé une visite guidée au sein d’une ferme modèle à Bouarada (Siliana). Il s’agit d’une ferme gérée par deux frères: Rachid et Mohamed Naffati.Après la ferme, direction Sidi Bouzid où Délice Danone a ouvert avec une certaine fierté les portes de son usine de conditionnement de lait, l’un des rares investissements dans la région.

Délice Danone a proposé un accès inédit aux différentes étapes de toute la chaîne de production: de la collecte de lait aux produits finis.

En ce samedi 18 janvier, le soleil, l’ambiance et la bonne humeur étaient au rendez-vous. Des visiteurs constitués d’influenceurs, instagrameurs accompagnés de leurs enfants et autres représentants des médias ont pris d’assaut la ferme modèle des frères Naffati. Des fermes de ce genre, il en existe une cinquantaine dans le gouvernorat de Siliana.

A la rencontre des vaches laitières : des sensations fortes !

D’une superficie de 8 hectares, la ferme est constituée de 32 vaches à lait (pour une capacité de 50) qui produisent 600 litres par jour. Si les deux frères affichent aujourd’hui un large sourire, c’est grâce à cette armée de formateurs, techniciens et ingénieurs rompus aux arcanes de l’élevage et de l’agriculture que Délice a engagés pour permettre aux éleveurs issus des programmes d’améliorer nettement les quantités de lait produits (+60 %).

Partenaire avec Délice Danone depuis 6 ans, les deux frères, assistés de deux ingénieurs, bénéficient d’un encadrement et d’un planning de développement impressionnants. Dans l’objectif d’avoir un lait de très bonne qualité, les éleveurs ont été soutenus sous 3 volets: un volet cheptel où les conseils permettent d’augmenter leur cheptel et d’améliorer leur revenu, un volet alimentaire permettant d’avoir le stock de nourriture nécessaire (à travers l’ensilage) pour la production en quantité et en qualité, et un volet bâtiment permettant de respecter les normes pour le confort de l’animal.

Pour arriver à cette fin, la ferme a dû faire venir des génisses d’Allemagne, il s’agit de races connues pour leur potentiel génétique élevé (holstein ou hollandaise, brune des Alpes). Contrairement aux vaches locales qui ne produisent que 10 litres par jour, celles importées vont jusqu’à plus de 40 litres.

Issus du projet Evolution, les deux frères, fiers de ce partenariat gagnant-gagnant avec Délice Danone, ont bénéficié d’une installation de minitanks pour la collecte du lait, une formation sur la qualité et les bonnes pratiques d’hygiène doublée d’une assistance aux cultures fourragères et à l’hébergement. L’impact du projet sur les deux éleveurs ne s’est pas fait attendre: une nette amélioration de la productivité, de la qualité du lait mais aussi du cheptel.

Assistés des éleveurs et des techniciens, les visiteurs très enthousiastes ont pu aller à la rencontre des vaches laitières au gabarit impressionnant, des génisses, des taureaux d’engraissement. L’un des moments forts et des plus excitants fut la traite des vaches et le chargement du lait dans le tank qui sera acheminé directement par camion à l’usine de Soliman.

Dans cette ambiance de fête et de bonne humeur, d’autres éleveurs issus de l’Amont laitier n’ont pas caché leur entière satisfaction  à travers leurs témoignages. A l’instar d’Imed Oueslati qui, parti de 7 vaches se retrouve désormais avec 25 vaches. Idem pour Haïfa Khalfaoui. Issue de projet LaitEspoir, la jeune ingénieure en génie informatique a même pu créer une application qui lui permet d’avoir un bon suivi de son troupeau.

La centrale de Sidi Bouzid: Joyau de l’industrie laitière

Seconde étape de la visite, l’unité de conditionnement de lait du Groupe à Sidi Bouzid. Pour accéder à l’usine, des normes d’hygiène draconiennes sont exigées.

Dans ce gouvernorat de 430 mille habitants où le taux de chômage est l’un des plus élevés, Délice n’y est pas venu par hasard. Connu pour la qualité de son cheptel laitier, la région s’est révélée un choix porteur au-delà des attentes. De la dizaine de sites opérés par le groupe en Tunisie, Sidi Bouzid affiche la plus grande productivité et la meilleure rentabilité.

Dans cette usine de 350 cadres et employés, tous originaires de Sidi Bouzid, on ne badine pas avec l’hygiène, le contrôle et la qualité. Chaque jour, l’usine qui s’étend sur une superficie de 22 mille m2, produit 400 mille litres de lait, après avoir été contrôlés, puis conditionnés à la cadence de quelque 8 mille paquets par heure.

Nous voilà donc au cœur de l’usine, un joyau de l’industrie laitière du pays inauguré en 2013 pour un investissement dépassant les 105 millions de dinars.

Conservé dans d’énormes tanks de stockage pouvant contenir 450 mille litres de lait cru, le lait doit passer par une première étape de pasteurisation pour éliminer les micro-organismes. Durant toute la chaîne alimentaire, la démarche HACCP est appliquée rigoureusement.

De la réception du lait jusqu’au produit fini, Délice Danone a ainsi ouvert les portes de l’usine aux visiteurs qui ont pu inspecter la salle de contrôle, l’atelier de conditionnement aseptique, le laboratoire (laboratoire de microbiologie, d’intégrité d’emballage, la salle de dégustation) caractéristique des 4S (sécurité, santé, saveur, service), la salle de stockage des produits finis…

C’est fut donc un week-end plein de découvertes, d’émotions et de surprises agréables pour les visiteurs qui n’ont pas caché leur satisfaction. Il est évident qu’après la visite, on en sort totalement transformé. MayssaFerchichi (présentatrice de l’émission culinaire Mala chef à HiwarTounsi et sponsorisée par Délice Danone) est aux anges: “Nous avons passé un week-end sympathique aussi bien à la ferme qu’à l’usine. Ce fut une forte expérience aussi bien pour les adultes que pour les enfants, surtout quand on connait l’importance du lait chez les enfants           . Quand on achète un paquet de lait Délice et autres produits de la marque, l’on ne se rend pas compte de tout le cheminement qu’il y a derrière. Désormais, je ne regarderai plus les paquets de la même manière“, lance-t-elle avec enthousiasme.

Bref, ce fut une belle expérience riche en découvertes, en émotions mais aussi en sensations fortes. Une expérience enrichissante, loin du stress et de la pollution de la vie urbaine,  que les visiteurs ne sont pas près d’oublier et pourquoi pas revenir le plus vite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.