La TAA s’indigne du nouveau projet de loi de finance pour 2021

0

La-Femme (projet de loi de finance pour 2021) – La Tunisian Automotive Association (TAA) déplore la proposition d’une nouvelle augmentation de l’imposition des sociétés exportatrices dans le cadre du projet de Loi de Finances pour 2021.

Depuis l’émergence de la crise causée par la pandémie mondiale actuelle, les membres de la Tunisian Automotive Association se sont pleinement mobilisés afin de pouvoir assurer la continuité de leur activité tout en préservant la santé et la sécurité de leurs employés. Ces acteurs majeurs du tissu industriel tunisien ont assuré la production, malgré des pertes considérables dans leur chiffre d’affaires et une augmentation significative dans leurs charges salariales.

Compte tenu de la conjoncture actuelle et du bouleversement important des perspectives du secteur, la TAA n’a cessé de réclamer un soutien massif du gouvernement pour supporter cette filière automobile si critique pour nos emplois et notre économie.

C’est avec une grande surprise que la TAA a pris connaissance de la proposition d’une nouvelle augmentation de l’imposition des sociétés exportatrices dans le cadre du projet de Loi de Finances pour 2021. Il convient de rappeler que le taux d’imposition auquel sont soumises les sociétés exportatrices ne cesse de s’alourdir puisqu’il est passé de 0% à 10% il y a de ça quelques années ; en 2019, il a été prévu de l’élever à 13,5% à partir de 2021 pour finalement proposer 18% dans ce projet de loi de finance pour 2021. La TAA déplore cette nouvelle augmentation brusque de l’IS de 4,5% (de 13,5% à 18%).

Cette mesure unilatérale, suscite la désapprobation et le mécontentement des acteurs du secteur automobile en Tunisie dont 65% sont totalement exportatrices, représentant environ 60.000 emplois directs. En effet, une telle mesure ne peut qu’aggraver la situation déjà très difficile des entreprises du secteur qui subit la crise économique actuelle de plein fouet.

En dépit de cette période de grandes incertitudes, la TAA et ses membres continuent à redoubler d’efforts en vue de positionner la Tunisie comme destination d’investissement de choix pour l’industrie automobile et à œuvrer pour améliorer la compétitivité du site Tunisie dans un contexte concurrentiel ardu. Cependant, la mise en œuvre d’une telle augmentation de l’impôt sur les sociétés risque fort d’avoir un effet dramatique sur l’attractivité de la Tunisie. En plus de constituer un frein aux projets de développement des investisseurs existants, elle pourrait également pousser les investisseurs potentiels à s’orienter vers d’autres destinations. Outre l’impact financier conséquent, il s’agit d’un grand signe d’instabilité et d’imprévisibilité règlementaire qui ne peut qu’affecter la confiance des investisseurs.

La TAA appelle donc le gouvernement à revenir sur l’instauration d’une telle mesure et renouvelle son appel pour l’ouverture d’un dialogue en vue de l’élaboration d’une stratégie nationale pour le développement de l’industrie des composants automobiles et l’attraction des investissements directs étrangers.

Il convient de rappeler que l’automobile est une filière industrielle essentielle et stratégique pour la Tunisie. Cette filière est forte de la présence de grandes entreprises de renommée mondiale, d’un tissu très dense de sous-traitants et d’un niveau de service élevé. Au-delà de son poids dans l’économie tunisienne, l’industrie l’automobile est un enjeu majeur du quotidien pour de nombreux tunisiens, notamment dans les zones rurales et périurbaines.

Les entreprises de la filière automobile sont fortement fragilisées par la chute brutale d’activité depuis plus de deux mois, et par les incertitudes sur le rythme de reprise de l’activité à court et moyen terme. Les risques de défaillance d’entreprises vont être importants dans les mois à venir. Nous devons les anticiper pour sauvegarder autant que possible notre savoir-faire et nos emplois, tout en accompagnant les entreprises à gagner en compétitivité.

Tunisian Automotive Association (TAA)

La TAA est une association Tunisienne à but non lucratif créée en Février 2016 à l’initiative des principaux acteurs de l’industrie des composants automobiles en Tunisie afin de favoriser les échanges, la collaboration et la synergie entre les entreprises du secteur de l’industrie des composants automobiles et d’accompagner les autorités Tunisiennes pour développer et promouvoir le secteur. Elle veille à créer un environnement attractif pour le développement de l’industrie automobile en Tunisie. La TAA organise et participe activement à tous les évènements en Tunisie et à l’étranger afin de promouvoir et soutenir le secteur automobile tunisien et les entreprises qui le composent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.