Mutilations génitales féminines (Tolérance zéro) : unissons-nous pour y mettre fin d’ici 2030 !

0
  • Mutilations génitales féminines & droits des femmes à la santé sexuelle et reproductive

La-femme (Mutilations génitales féminines) – Pas moins de 200 millions de filles et de femmes en vie aujourd’hui, ont subi une mutilation génitale*,  une violation grave des droits humains des femmes et des filles et une manifestation flagrante de l’inégalité entre les sexes.

  • Aujourd’hui, c’est la Journée Internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations sexuelles féminines.
  • ONU Femmes lance un appel au soutien de ces femmes et à agir pour interdire les mutilations sexuelles.

Plus que jamais vos dons sont précieux  (Votre don est déductible à 66% de vos impôts) :

     Je fais un don dès maintenant      

L’objectif est de mettre fin aux mutilations sexuelles féminines d’ici 2030. Cet effort est d’autant plus important que les mutilations génitales féminines ne présentent aucun avantage pour la santé des femmes, au contraire elles ont des conséquences néfastes, voire mortelles, sur les plans physique, mental, sexuel et reproductif des femmes et des filles. Elles violent les droits des femmes à la santé sexuelle et reproductive, à l‘intégrité physique, à la non-discrimination et à la protection contre les traitements cruels ou dégradants

  • Pour la Journée Internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations sexuelles féminines, 
  • Mobilisons-nous

*Les Mutilations génitales féminines (MGF) – aussi appelées Mutilations sexuelles féminines (MSF) – définissent l’ensemble des interventions qui consistent à altérer ou à léser les organes génitaux d’une femme ou une fille pour des raisons non médicales

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.