Le lancement de ‘Team Energy’ devrait être un appel de ralliement pour le secteur privé africain

0

La-Femme (Team Energy) – La Chambre africaine de l’énergie (www.EnergyChamber.org) a participé plus tôt dans la journée au lancement de ‘Team Energy’, une initiative de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) des Nations Unies visant à créer un groupement informel d’investisseurs africains dans les énergies propres, de développeurs de projets et d’institutions dédiées à la lutte contre la pauvreté énergétique. Team Energy vise à servir de catalyseur pour les investissements du secteur privé dans les énergies propres, dans le cadre de l’initiative ODD 7 de la CEA.

L’initiative a été lancée à l’issue du 4e Forum des entreprises africaines de la CEA, qui a été ouvert par S.E. Uhuru Kenyatta, président de la République du Kenya et Dr. Vera Songwe, secrétaire exécutive de la CEA.

Le forum a fait écho aux sentiments forts de la communauté d’affaires africaine pour se rallier autour des questions clés de la décarbonisation et de l’énergie propre afin de lutter contre la pauvreté énergétique en Afrique. Parmi ces questions clés figuraient la nécessité de développer des mécanismes de financement en monnaie locale, de renforcer les capacités du secteur privé africain et de tirer parti des opportunités de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) pour soutenir une véritable coopération énergétique transfrontalière.

Le lancement de la ZLECAf devrait devenir un véritable catalyseur de l’expansion de l’industrie énergétique africaine, que ce soit pour soutenir l’industrialisation et le commerce ou pour aider à développer les chaînes de valeur locales et régionales. Des intervenants importants tels que le Dr Benedict Okey Oramah, président de l’Afreximbank, Alain Ebobissé, PDG d’Africa50 ou Rolake Akinkugbe-Filani, CCO chez Mixta Africa, ont exprimé le besoin d’interventions axées sur l’investissement pour assurer un environnement favorable et renforcer la compétitivité au sein industries manufacturières.

« Team Energy deviendra l’un de ces projets de transformation pour le secteur énergétique africain, c’est une excellente opportunité pour nous de travailler pour un environnement favorable aux entreprises, un gouvernement limité et des politiques axées sur le marché qui sont au service des entrepreneurs et des investisseurs », a déclaré NJ Ayuk, président de la Chambre africaine de l’énergie pendant la cérémonie. « Nous devons nous mettre au travail et veiller à ce que les entrepreneurs africains investissent dans le type d’innovation et de technologie qui réduisent l’intensité des émissions carbonnes et positionnent notre industrie et notre continent au centre de la solution mondiale nécessaire pour relever le défi climatique mondial et la pauvreté énergétique », a conclu Ayuk.

Enfin, l’inclusivité et la diversité de la chaîne de valeur énergétique africaine furent identifiées comme un piliers clé de sa durabilité. Sans la diversité des genres et l’inclusion, l’industrie énergétique africaine ne sera pas en mesure de construire une industrie durable et prospère qui soit au service de tous les Africains. À mesure que l’industrie énergétique du continent se développe, elle ne peut prospérer que grâce à la participation économique, à l’inclusion et à la diversité.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.