jeudi 21 octobre 2021 19:09:15
Accueil -DERNIERES NEWS Covid-19 : le vaccin d’AstraZeneca a provoqué des effets secondaires chez 149...

Covid-19 : le vaccin d’AstraZeneca a provoqué des effets secondaires chez 149 soignants

0
La-Femme (vaccin d’AstraZeneca) – Fièvre, courbatures, céphalées… 149 soignants ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca ont développé des “syndromes grippaux de forte intensité“, a annoncé l’Agence nationale de sécurité du médicament, ce jeudi 11 février.
Alors que la campagne de vaccination des professionnels de santé avec le vaccin d’AstraZeneca a débuté le 6 février en France, l’Agence nationale des Produits de Santé et du médicament (ANSM) a déclaré, ce jeudi 11 février, avoir comptabilisé 149 déclarations de “syndromes grippaux“.

Des syndromes grippaux connus

Au lendemain des premières injections, nombreux sont ceux à avoir eu de la fièvre, des courbatures ou encore des céphalées.

Nous avons reçu 149 déclarations de pharmacovigilance entre le 6 et le 10 février matin mentionnant des syndromes grippaux souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures ou céphalées)“, explique l’ANSM.

Selon les chiffres de l’agence,”environ 10 000 personnes ont été vaccinées sur cette période. “La plupart des cas ont été rapportés chez des professionnels de santé d’âge moyen de 34 ans. Ces effets indésirables sont connus et décrits avec les vaccins“.

Pour “limiter le risque” de perturbation du fonctionnement des services de soin, en cas d’arrêt maladie des soignants, il est recommandé de “vacciner de façon échelonnée” le personnel d’un même service, indique l’agence.

Le Centre hospitalier de Saint-Lô (Manche) a indiqué jeudi revoir ses plannings afin de se conformer à cette précaution après que certains de ses services aient été perturbés en raison d’une forte proportion de malaises chez les personnels vaccinées.

Pas de déclarations équivalentes dans d’autres pays

L’ANSM précise que le lot de ce vaccin contre la Covid-19 “a été utilisé dans 21 autres pays de l’UE” et “qu’à ce jour, il n’y a pas de déclarations équivalentes dans d’autres pays“.

L’agence prévient, en outre, que “ces déclarations de pharmacovigilance constituent un signal potentiel et font l’objet d’une surveillance particulière au regard notamment de l’intensité de ces effets. Nous avons partagé cette information à l’Agence européenne des médicaments (EMA). Les établissements de santé sont informés de ce signal potentiel“.

Des effets indésirables aussi rapportés chez Pfizer-BioNtech et Moderna

L’ANSM communique aussi sur les effets indésirables rapportés après une utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la Covid-19. Depuis le début de la campagne de vaccination, 2140 cas d’effets secondaires ont été analysés par l’agence.

Elle met en garde en particulier une “augmentation de la tension artérielle”, brève et sans gravité. “Nous recommandons aux personnes vaccinées d’effectuer un contrôle de la pression artérielle pour une prise en charge médicale la plus précoce possible si cela s’avère nécessaire“, note l’agence.

Le vaccin Moderna, quant à lui, ne fait pas l’objet de signaux de sécurité particuliers. Pour l’heure, seuls 40 cas d’effets secondaires ont été recensés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.