Ouverture du 23e Forum international de Réalités : « La crise du COVID-19 et ses impacts géostratégiques dans l’espace euro-méditerranéen»

0

La-Femme (Forum international de Réalités) – l’ouverture de la 23e  session du Forum international de Réalités s’est déroulée dans une ambiance studieuse, ce jeudi 1er avril, à l’hôtel Al Hambra à Hammamet. Ayant pour thème: « La crise du COVID-19 et ses impacts géostratégiques dans l’espace euro-méditerranéen», ce forum a été une occasion d’engager le débat sur la question du partenariat stratégique euro-méditerranéen qui devrait évoluer pour tenir compte des évolutions post-COVID-19.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence d’ambassadeurs, chercheurs, figures médiatiques, universitaires et représentants du gouvernement.

Taieb Zahar, Président du Forum International de Réalités  a déclaré à cette occasion : « Il n’échappe à personne que le premier impact de cette pandémie a été le changement de l’échiquier géostratégique mondial. Cet état de fait nous a inspiré le choix du thème de cette édition qui sera soumis à débat et qui porte sur la crise du COVID-19 et ses impacts géostratégiques dans l’espace euro-méditerranéen. Ça ne pouvait être autrement d’autant que la crise sanitaire s’est installée dans la durée à travers le monde entier ».

Selon M. Taieb Zahar, la géopolitique de la COVID-19 aura à coup sûr un impact sur l’environnement opérationnel des entreprises durant l’année en cours. Dans ce monde où les tensions géopolitiques entre les puissances mondiales s’accroissent, l’Union européenne va être amenée à définir et affirmer davantage sa place et son rôle.

« L’effet global de la COVID-19 sur l’économie tunisienne pour s’en tenir à l’année 2020, a été marqué par un sévère recul de la croissance de -8,8%, recul justifié essentiellement par la baisse des investissements, de la consommation des ménages et des exportations. La pandémie a, de fait, impacté les secteurs d’activité de manière différentiée. Les industries non-manufacturières, le tourisme, le transport, le textile, l’habillement et le cuir sans oublier le secteur de la presse sont parmi les secteurs les plus impactés étant les plus exposés aux mesures de confinement imposées par les autorités tunisiennes et donc aux chocs à la fois d’offre et de demande. » a indiqué le responsable.

Henrik Meyer, représentant de la Fondation Friedrich Evert, Allemagne  a souligné de son coté : « Nous sommes au milieu d’une crise qui a reconfiguré le monde et qui continue de le faire. Le Forum de Réalités a toujours été un espace de discussion et de développement d’une vision stratégique pour la région méditerranéenne en incluant les participants des deux rives pour réfléchir aux changements».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.