Autonomiser le système éducatif par la promotion des droits de l’homme, l’éducation à la citoyenneté mondiale et le rapport aux médias

0

La-Femme (Autonomiser le système éducatif) – L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), en partenariat avec le Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH) ont procédé aujourd’hui, mercredi 07 avril 2021 au lancement du projet « Autonomiser le système éducatif et les communautés scolaires par la promotion des droits de l’homme, l’éducation à la citoyenneté mondiale et l’éducation aux médias et à l’information ».

Ce projet s’inscrit d’une part, dans le cadre de l’appui apporté par l’UNESCO et le HCDH à l’Etat tunisien dans la mise en œuvre des Plans d’action nationaux (PAN) pour la prévention de l’extrémisme violent. D’autre part, dans le cadre de l’appui apporté aux Etats membres pour l’atteinte de la cible 4.7 visant à fournir à tous les élèves les compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, et ce, à travers une éducation en faveur de modes de vie durables, des droits de l’homme, de l’égalité des sexes, de la promotion d’une culture de paix et de non-violence, de la citoyenneté mondiale, de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable.

Le projet a pour but de soutenir techniquement la Commission Nationale de Lutte contre le Terrorisme (CNLCT), les Ministères de l’Education et de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour prévenir les comportements violents des jeunes en promouvant les valeurs du vivre ensemble et l’éducation aux droits de l’homme, à la citoyenneté mondiale et aux médias et à l’information.

D’une durée de trois années (2020-2023), le projet vise à renforcer les capacités du système éducatif national et à l’outiller pour la prévention de l’extrémisme violent (PVE) via :

  1. Le renforcement de la puissance « douce » dans le système éducatif et son utilisation comme levier pour prévenir et contrer l’extrémisme violent ;
  2. Le développement et le renforcement du système éducatif pour des établissements scolaires et universitaires d’enseignement inclusifs, tolérants et non discriminatoires, intégrés à l’environnement local ;
  3. La promotion de l’engagement des étudiants dans des processus participatifs et de prise de décision par le biais du dialogue, du respect, de la compréhension et la tolérance, à travers des activités culturelles, sportives et civiques ;
  4. La mise en place d’un réseau national d’experts en PVE basé sur les droits de l’homme pour mener des formations ciblant les éducateurs de jeunes et les leaders de la communauté scolaire.

La cérémonie de lancement a eu lieu en présence de Mme Olfa Ben Aouda, , Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de M. Fethi Sallaouti, Ministre de l’Education, de M. Mounir Ksiksi, Président de la Commission nationale de Lutte contre le Terrorisme (CNLCT), de Madame Angèle Samura, Ambassadeur adjointe des Pays-Bas en Tunisie, de M. Arnaud Peral, Coordonnateur Résident des Nations Unies en Tunisie, de Mme Elodie Cantier-Aristide, Représentante du bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme en Tunisie et de Mme Hélène Guiol, Responsable des programmes Education du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb, représentant son Directeur p.i., M. Alexander Schischlik.

Rappelons que le projet « Autonomiser le système éducatif et les communautés scolaires par la promotion des droits de l’homme, l’éducation à la citoyenneté mondiale et l’éducation aux médias et à l’information » est financé par les Pays-Bas en Tunisie. L’UNESCO et le HCDH appuieront la stratégie nationale de la Tunisie dans la mise en œuvre de l’Objectif de Développement Durable 4 qui vise à « assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et à promouvoir des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie pour tous » d’ici 2030.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.