En Tunisie, en provenance d’Autriche via l’Egypte : la chanteuse Sabrine Leïla en visite, sous le signe de la fidélité et de la nostalgie

0
La-femme (la chanteuse Sabrine Leïla) – Répondant à l’appel du devoir et afin de raffermir les liens  avec son public en Tunisie, la chanteuse  tunisienne résidant en Autriche, Sabrine Leïla, est parmi nous depuis quelques jours. Elle est venue chargée de bonne nouvelles, côté œuvres et aussi  côté rayonnement à l’extérieur du pays ainsi que de plusieurs messages en tant qu’ambassadrice de la paix.
 À son arrivée, en provenance du Caire, après un séjour fructueux, Sabrine Leïla s’est rendue directement au cimetière du Djellaz, dans la capitale, pour se recueillir sur la tombe de  ses parents et ce, malgré l’épuisement qu’elle ressentait. C’est la première visite qu’elle leur rend  après leur disparition tragique, l’année dernière, car elle n’avait pas pu leur rendre un dernier hommage à cause du confinement, ce qui avait approfondi sa douleur.
A  l’aéroport international de Tunis Carthage, elle a reçu un accueil chaleureux de la part de plusieurs membres du comité qui a été formé pour la soutenir dans son épreuve, surtout après avoir été victime d’un étrange incident sur les ondes d’une station radio, en mai dernier. Incident  qui a fait aggravé sa peine et lui a causé de nombreux préjudices. Le comité, qui est composé de bénévoles et n’a pas d’objectifs promotionnels lui a réitéré son soutien total, mettant en valeur ses qualités de chanteuse de haute moralité, qui pratique l’art avec un dévouement total sans courir derrière la notoriété ni les avantages matériels.
            
Sabrine est arrivée un peu fatiguée car elle avait fait le trajet sans dormir pendant plus de 24 heures. La raison, elle avait assisté, la veille à la fête organisée au Caire, au cours de laquelle elle a été élue comme faisant partie des vingt-cinq personnalités les plus influentes d’Egypte. De plus, et avant la cérémonie, elle avait terminé le tournage d’un vidéo-clip dédié à la mémoire de ses parents.
“Sa’alouni”(Ils m’ont posé une question) est le titre de ladite, paroles de  Adel Salama, musique d’Ahmed Mohi et arrangement de  Osama Sami avec la participation des musiciens les plus talentueux en Egypte. Le vidéo-clip a été, quant à lui réalisé par Hani Abdellatif.
Cette nouvelle œuvre a vu le jour après une période de silence due à  un confinement rigoureux imposé par les autorités en Autriche. Une période qui a été pleine de souffrances, mais pendant laquelle Sabrine Leïla a bien su préparer plusieurs projets, dont une chanson de style populaire qui sera mise en images, aux Etats-Unis  par Hani Abdellatif, et l’œuvre sera une « surprise artistique », promet Sabrine Leïla.
Rappelons que Sabrin Leila a étudié la musique dans les conservatoires les plus prestigieux d’Autriche, et est depuis quelque temps professeur de chant et de piano au Conservatoire « Mozart» de musique à “Innsbruck” en Autriche. Ses  chansons, pour la plupart d’entre elles romantiques sont, précisons-le, de haut niveau ; car elle est toujours soucieuse de choisir le mot «élégant». Sabrine a par ailleurs collaboré avec des  poètes et  des compositeurs de renom, que ce soit en Tunisie ou en Égypte. Elle chante également en plusieurs langues.
Jouissant d’une valeur  artistique et humanitaire sûre, Sabrine Leïla, a été choisie par le Centre culturel international allemand comme ambassadrice de la paix, et l’institution lui a décerné, par deux fois un Doctorat honoris causa (en 2012 et en 2020). L’artiste s’est distinguée, par ailleurs par ses représentations, à titre gracieux au profit des colonies arabes d’Europe, ainsi qu’au profit de plusieurs projets caritatifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.