Les Journées Chorégraphiques de Carthage .. Hommage à Zeyneb Farhat

0

La Femme (Zeyneb Farhat) – Les Journées Chorégraphiques de Carthage font de la résistance en 2021 et célébreront le Corps Humain qui arbore la Dignité, la Citoyenneté, l’Identité et … la Vie.

  Cette 3ème édition se déroulera en hommage à Zeyneb Farhat, icône de la résistance, de la culture, des arts et de la lutte pour les combats universels. ZeynebFarhat, qui marquera désormais la pérennité du festival, son passé et son avenir, en ayant été membre d’honneur depuis sa création.

Face aux aléas du Covid19, de la pandémie qui a impacté les arts et la culture dans le monde entier, et a empêché le déroulement de l’édition 2020, la session de 2021, dans une première partie, se tiendra grâce aux performances des artistes tunisiens uniquement et aura lieu du 05 au 12 juin 2021. Une 2ème partie du festival sera consacrée aux artistes étrangers qui pourront être en Tunisie à partir de septembre 2021, selon l’évolution épidémiologique.

En demeurant fidèle à ses objectifs et toujours sous la direction de Mariem Guellouz, universitaire et danseuse, les Journées Chorégraphiques de Carthage s’innovent sous d’autres formes, tout en gardant les fondements de sa création, à savoir : soutenir la création chorégraphique tunisienne, élargir et retenir un public passionné, qui croit aux institutions nationales et internationales consacrées à cette discipline artistique.

 « Pas de danse sans dignité des corps » est le slogan du festival depuis sa première édition.  Cette édition est novatrice par sa forme digitalisée et numérique, adaptée au contexte sanitaire actuel. Le recours au streaming et au « live » reste primordial afin de maintenir et les artistes et le public en bonne santé.

Une diffusion en ligne qui touchera un large public dans le monde, et gratuitement et qui propulsera cet art de la chorégraphie et ses talents tunisiens au-delà des frontières.

Cette 3ème édition des Journées Chorégraphiques de Carthage rassemblera artistes issus de toutes les écoles, toute génération confondue, détenteurs de performances qui feront les beaux jours d’une programmation qui rime avec célébration du corps, de la vie. Des débats et thématiques variées seront présentés et traiteront de la chorégraphie et du théâtre, de la danse au féminin, des premiers pas, de la danse tunisienne, un pas vers l’avenir, l’art exercé par la diaspora et de la danse : entre hip-hop et danse moderne.

La 3ème édition ne pourra avoir lieu sans un hommage rendu à feu Raja ben Ammar et NajibKhalfallah, deux piliers qui ont largement marqué l’histoire de cet art vivant en Tunisie.  Une devise intacte prônée par Mariem Guellouz,  directrice des Journées Chorégraphiques de Carthage est toujours de mise : « Cette édition sera encore celle qui respire la beauté au quotidien, l’élan, et le rêve éternel : l’incomplétude des corps et l’émergence des lieux et des époques ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.