Vitamines et minéraux nécessaires à la fertilité

0

La Femme (Fertilité) – Les micronutriments sont essentiels à la fertilité. Certains d’entre eux améliorent la qualité du sperme, d’autres favorisent l’ovulation ou l’équilibre hormonal. Zoom sur les vitamines et minéraux favorables à la fertilité avec Hannah Livage, naturopathe, auteure de Favorisez votre fertilité au naturel, éditions First.

On le sait, pour bien fonctionner notre corps a besoin de micronutriments. Ils sont, par exemple,  indispensables pour un bon fonctionnement de l’intestin, ou pour avoir un cerveau au top. Mais ils sont aussi indispensables pour une fertilité optimale. Leurs bienfaits sont nombreux :

  • Amélioration de la qualité des ovules
  • Amélioration de la quantité, la qualité et la mobilité des spermatozoïdes
  • Réduction du risque de fausse couche
  • Bon fonctionnement des organes reproducteurs
  • Réduction de l’inflammation de l’organisme.

“Ils sont aussi particulièrement intéressants pour soutenir ou reminéraliser l’organisme en cas de PMA” souligne Hannah Livage, naturopathe, auteure de Favorisez votre fertilité au naturel (éd. First). “Il est donc extrêmement important d’en consommer quotidiennement pour éviter les conséquences très néfastes de certains déficits sur la fertilité”.

Micronutriments : sous quelle forme ?

En principe, tous nos besoins en vitamines et minéraux sont apportés par l’alimentation, à des doses physiologiques facilement assimilables par l’organisme. “En revanche, les micronutriments de synthèse sont beaucoup moins assimilables et peuvent surcharger l’organisme” explique la naturopathe, qui recommande donc de privilégier les sources alimentaires.

“Idéalement, afin d’avoir dans l’assiette tout ce dont le corps a besoin pour bien fonctionner et concevoir un enfant, il faudrait manger une portion de crudités en entrée de chaque repas. Elles apportent une dose importante de vitamines et nutriments qui n’ont pas été endommagés par une quelconque cuisson” prescrit Hannah Livage. Ses autres conseils pour des repas équilibrés et favorables à la fertilité :

  • Du bon gras sur les crudités ((huile de colza, de lin ou de noix) qui aide à la fabrication des hormones sexuelles
  • Une source de protéines animales ou végétales nécessaire à la production hormonale et cellulaire
  • Des légumes variés et en quantité importante (au moins la moitié de l’assiette) pour l’élimination des toxiques
  • Des glucides à indice glycémique faible ou modéré (quinoa, sarrasin, patate douce…) car les glucides à IG élevé bouleversent le système hormonal, dont les hormones sexuelles.
  • Des collations composées d’oléagineux et de fruits

(Top santé)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.