74e Festival de Cannes : le Cinéma de la plage 2021… projections à ciel ouvert, rencontres et événements

0

La-Femme (74e Festival de Cannes) – Chaque jour à 21h30, en plus des projections, rencontres et événements de la Sélection officielle qui se tiennent au Palais des festivals, le Festival de Cannes se réinvente à la nuit tombée et transforme la plage Macé de la Croisette (en face du Majestic) en salle de cinéma à ciel ouvert.

En accès libre, ce rendez-vous est ouvert à tous les publics, aux festivaliers et, cette année, à tous les vacanciers.

Cette année, cet été !, de la musique, du politique, du romantisme, de l’alpinisme, de la route et des voitures, des avant-premières inédites et un concert rock-flamenco !

Mardi 6 juillet, 21h30

In the Mood for Love de Wong Kar-wai (2000, 1h38, Hong Kong / Chine)
L’œuvre majeure de Wong Kar-wai, primée au Festival de Cannes en 2000, dans un univers coloré et hypnotisant. L’un des plus grands films romantiques de tous les temps, porté par une bande originale envoûtante sera présenté en copie restaurée, avant sa ressortie en France le 21 juillet 2021 et dans le monde à partir de l’été 2021.

Mercredi 7 juillet, 21h30

L’Épouvantail de Jerry Schatzberg (1973, 1h52, États-Unis)
Il y a dix ans, la photo de Faye Dunaway prise par Jerry Schatzberg ornait l’affiche de Cannes. À 94 ans, doyen des cinéastes en exercice, Jerry sera présent sur la Croisette pour présenter la Palme d’or 1973, un des joyaux du grand cinéma américain des années 70, avec Al Pacino et Gene Hackman dans un récit picaresque sur les routes américaines. Une ode à la liberté et au cinéma.
Présenté par Jerry Schatzberg

Jeudi 8 juillet, 21h30

Tom Medina de Tony Gatlif (2021, 1h40, France / Suisse)
Avant-première mondiale – Sélection officielle Cannes 2020
Ciné-Concert !
Un « western camarguais », le nouveau film du grand Tony Gatlif, prix de la Mise en scène à Cannes 2004, qui nous offrira avant la projection l’une des surprises dont il a le secret : le « Tom Medina Concert », musique rock, flamenco, tsigane, par treize musiciens dont Karoline Rose Sun, Nicolas Reyes, Manero, Norig, Cécile Évrot et la danseuse de Flamenco Karine Gonzales.

La soirée est présentée et animée par Tony Gatlif

Vendredi 9 juillet, 21h30

Chat noir, chat blanc d’Emir Kusturica (1998, 2h10, Allemagne / France)
Une aventure familiale, drôle et fantasque, avec des personnages haut en couleurs, disons, « kusturiciens », pour une plongée dans l’univers coloré, musical et poétique d’Emir Kusturica, deux fois Palme d’or à Cannes.

Samedi 10 juillet, 21h30

Le Sommet des Dieux de Patrick Imbert (2021, 1h34, France / Luxembourg)
Avant-première mondiale – Sélection officielle Cannes 2020
Adapté du célèbre manga de Jirō Taniguchi, lui-même inspiré du roman de Baku Yumemakura, Le Sommet des Dieux est un extraordinaire film d’animation, une grande aventure doublée d’une enquête dans le monde passionné et conquérant de l’alpinisme.
Présenté par Patrick Imbert

Dimanche 11 juillet, 21h30

JFK (Director’s Cut) d’Oliver Stone (1991, 3h25, États-Unis / France)
Le film le plus célèbre sur l’événement qui traumatisa l’Amérique en 1963. L’enquête menée tambour battant par Oliver Stone sur l’assassinat du Président Kennedy : suspense, politique et histoire. Avec une thèse personnelle, convaincue et souvent convaincante : il y avait plusieurs tueurs et c’était un complot contre l’Amérique. Le film est présenté dans la version complète voulue par Oliver Stone qui dévoilera le lendemain en Sélection officielle et en avant-première mondiale un documentaire passionnant : JFK Revisited: Through the Looking Glass.
Présenté par Oliver Stone.

Lundi 12 juillet, 21h30

Fast and Furious 9 de Justin Lin (2021, 2h23, États-Unis)
Avant-première européenne
Pour le retour du Festival à Cannes et du cinéma dans nos cœurs, le studio Universal offre aux spectateurs cannois un magnifique cadeau et l’un des événements de l’été : l’opus 9 de la saga motorisée en avant-première française, avant sa sortie le 14 juillet. Vin Diesel et sa bande, la famille, des cascades démentes et des poursuites de folie. Le blockbuster de l’été.

Mardi 13 juillet, 21h30

Fast and Furious 9 de Justin Lin (2021, 2h23, États-Unis)
Date en report si intempéries la veille. Si la séance a lieu normalement le 12 juillet, un autre film sera proposé le 13.

Mercredi 14 juillet, 22h

Fête Nationale – Feu d’artifice proposé par la Mairie de Cannes.

Jeudi 15 juillet, 21h30

Lovers Rock de Steve McQueen (2020, 1h08, Royaume-Uni)
Sélection officielle Cannes 2020

En Sélection officielle 2020, et enfin sur grand écran en France, Small Axe prend la forme d’une longue transe, une lente combustion du désir sur fond de reggae dans le Londres des années 60 qui représente à peu près tout ce qu’il ne fallait pas faire en matière de gestes barrière et de distanciation sociale. En cet été 2021, le film idéal pour sortir (prudemment) du confinement !
Présenté par Steve McQueen

Vendredi 16 juillet, 21h30

Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet (2001, 2h01, France /Allemagne)
Surgi il y a vingt ans, Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain évoque Paris et les parisiens, Montmartre et les nains de jardin, des acteurs extraordinaires (Audrey Tautou, Mathieu Kassovitz, Jamel Debbouze) et un splendide hommage au cinéma français des années 40. Du grand Jeunet.
Présenté par Jean-Pierre Jeunet

Samedi 17 juillet, 21h30

David Byrne’s American Utopia de Spike Lee (2020, 1h45, États-Unis)
Le dernier film de Spike Lee, inédit en France. Un concert percussif et d’une beauté extraordinaire du chanteur new-yorkais David Byrne mis en scène par le Président du Jury 2021. La meilleure façon de terminer le Festival : en musique !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.