Mise au point : Les Laboratoires UNIMED dénoncent les allégations de “I Watch”

0

La-Femme ( UNIMED dénoncent les allégations de “I Watch”) – Suite aux informations ayant circulé sur les réseaux sociaux et ayant été propagées de façon mensongère, à la base par l’Organisation « I Watch » selon lesquelles les cadres et agents des Laboratoires UNIMED ont profité illégalement de la priorité de la vaccination contre le coronavirus, la société tient à apporter les clarifications suivantes :

-L’ensemble des usines de fabrication de médicaments en Tunisie ont été classées depuis le mois de février 2020 selon le conseil national de l’Ordre des pharmaciens en coordination avec le comité national de vaccination, en tant que secteur prioritaire pour bénéficier de la vaccination anti-Covid-19

-Les usines de médicaments sont considérées comme un secteur vital appelé à travailler sans discontinuer en vue d’assurer l’approvisionnement du secteur de la santé de médicaments pour soigner les malades.

-La société UNIMED, à l’instar des autres laboratoires de fabrication des médicaments en Tunisie a adhéré à la plateforme EVAX depuis le mois d’avril 2020 et a entrepris des campagnes de sensibilisation en vue d’inciter ses agents à s’inscrire mais la proportion des cadres et agents invités pour ce faire reste faible en comparaison aux autres usines de médicaments

– Il est à noter que l’inscription est individuelle et comporte des données personnelles et confidentielles que le système adopte d’une façon automatique pour définir les priorités sans aucune intervention humaine.

Dans ce cadre, nous appelons à faire preuve de circonspection et à vérifier l’information avant sa diffusion et avant de porter des accusations de nature à induire l’opinion publique en erreur et à salir injustement l’image des Laboratoires UNIMED

Nous appelons aussi les médias à ne pas se laisser induire en erreur par les rumeurs malintentionnées et à les vérifier auprès de la source directement.

Les Laboratoires UNIMED se réservent le droit d’engager des poursuites judiciaires étant donné qu’il s’agit d’atteintes à la dignité et à la crédibilité de leurs employés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.