Lancement au Chili du chantier de construction du premier site de production de carburant synthétique à faible empreinte carbone au monde

0

La Femme (production de carburant synthétique) – Porsche et Siemens Energy se sont associés à de grandes entreprises de dimension mondiale pour construire un site de production de carburants renouvelables (e-carburants) à Punta Arenas, au Chili. La première pierre du site a été posée en présence de Juan Carlos Jobet, ministre chilien de l’Énergie. L’usine est actuellement en cours de construction au nord de Punta Arenas, en Patagonie chilienne. La phase pilote du projet prévoit la production de quelque 130 000 litres de carburants synthétiques dès 2022. Par la suite, la capacité du site devrait être portée à 55 millions de litres en 2024, 550 millions de litres en 2026. L’entreprise chilienne Highly Innovative Fuels (HIF) a obtenu les autorisations des autorités environnementales compétentes pour la construction du site. En outre, Siemens Energy a déjà entamé les travaux préparatoires à la prochaine étape du projet.

« Nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape en matière d’économie hydrogène en œuvrant de concert avec de grands acteurs politiques et économiques », se réjouit Armin Schnettler, EVP New Energy Business chez Siemens Energy. « Le projet Haru Oni signe le lancement sur le marché mondial des technologies Power-to-X, qui permettent de convertir l’électricité en un autre vecteur énergétique. Notre usine intégrée est la première au monde à produire des carburants renouvelables à grande échelle. Dans le sud du Chili, nous mettons en œuvre l’un des projets les plus passionnants du secteur énergétique, et nous œuvrons au progrès de la décarbonisation dans le domaine de la mobilité. Nous contribuons activement à la réduction des émissions de CO2 dans le secteur des transports. »

Avec ce projet emblématique, le constructeur de voitures de sport entend jouer un rôle majeur en utilisant ces biocarburants pour alimenter ses moteurs thermiques. Michael Steiner, membre du Directoire de Porsche AG en charge de la Recherche et du Développement, déclare : « Depuis la création de l’entreprise, Porsche a toujours fait œuvre de pionnier. L’innovation est notre carburant et continue à guider notre action. Nous entendons également développer et tester des carburants renouvelables. Ce projet s’inscrit dans le cadre de notre stratégie globale en matière de développement durable, qui vise un bilan carbone neutre à l’horizon 2030. À ce titre, les carburants produits à partir d’énergies renouvelables jouent un rôle essentiel. La 911, notre modèle emblématique, est particulièrement adaptée à l’utilisation de ces carburants. Il en est de même pour nos modèles historiques : près de 70 % des voitures construites par Porsche depuis la création de l’entreprise sont toujours en circulation aujourd’hui. Les essais avec des carburants renouvelables rencontrent un vif succès. Ces carburants synthétiques permettront de réduire jusqu’à 90 % les émissions de CO2 produites par les moteurs thermiques. Nous entendons approvisionner en e-carburant les premiers modèles engagés dans la Porsche Mobil 1 Supercup dès 2022. »

Dans le cadre de sa stratégie nationale pour l’hydrogène vert, le Chili s’est fixé des objectifs ambitieux. Le pays mise ainsi sur une capacité d’électrolyse de 5 GW d’ici 2025, et de 25 GW d’ici 2030. Il entend produire l’hydrogène le moins cher au monde et figurer parmi les principaux exportateurs d’hydrogène vert et de ses dérivés.

Le projet « Haru Oni » exploite les conditions climatiques de la province de Magallanes, dans le sud du Chili, qui se prêtent idéalement à la production d’électricité éolienne. Le vent permet de produire un e-carburant à empreinte carbone réduite. Les électrolyseurs permettent de dissocier l’eau en oxygène et en hydrogène vert grâce à l’énergie éolienne. Le CO2 présent dans l’air est ensuite filtré et mélangé avec l’hydrogène vert pour produire du méthanol synthétique, qui est à son tour transformé en e-fuel. L’usine pilote devrait commencer à produire des e-fuels à la mi-2022. Outre Siemens Energy, Porsche et HIF, Enel, ExxonMobil, Gasco et ENAP participent au projet « Haru Oni ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.