D’éminents experts de santé soulignent l’importance d’une approche multidisciplinaire pour le traitement du diabète de type 2

0
  •  Plus de 300 néphrologues, endocrinologues, internistes, diabétologues et cardiologues du Moyen-Orient et d’Afrique se sont réunis lors de la conférence de deux jours organisés par Boehringer Ingelheim.
  • La nature interconnectée des systèmes cardio, rénal et métabolique nécessite une approche multidisciplinaire pour gérer et traiter les patients atteints de diabète de type 2 en tant que facteur de risque sous-jacent.
  • Les affections cardio-rénales-métaboliques (« CRM ») sont la principale cause de décès dans le monde, représentant jusqu’à 20 millions de décès par an.

La Femme (ète de type 2) –Le gotha du monde de la santé du Moyen-Orient et d’Afrique a souligné la nécessité pour les spécialistes d’adopter une approche multidisciplinaire de la gestion du diabète de type 2 lors de la conférence “Regional Interchange on Diabetes 2021” (RID) (Échange régional sur le diabète 2021, en français). Organisé par Boehringer Ingelheim, l’un des plus grands groupes pharmaceutiques au monde, l’événement s’est tenu les 15 et 16 octobre à l’hôtel Hilton Dubai à Al Habtoor City en Émirats Arabes Unis. Plus de 300 spécialistes se sont réunis pour discuter des dernières solutions et lignes directrices sur la gestion du diabète de type 2 et les défis qui le lient aux maladies cardio-rénales-métaboliques.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 souffrent d’un grand nombre de comorbidités et de facteurs de risque, notamment l’insuffisance cardiaque, les maladies rénales, l’hypertension et l’obésité. La nature interconnectée des systèmes cardiovasculaire, rénal et métabolique signifie qu’ils partagent, souvent, les mêmes facteurs de risque et voies pathologiques tout au long de la maladie. Équilibrer soigneusement ces systèmes est essentiel au traitement, car le dysfonctionnement de l’un peut contribuer au dysfonctionnement des autres, entraînant une aggravation de la maladie.

Les affections cardio-rénales-métaboliques affectent plus d’un milliard de personnes dans le monde et sont responsables de jusqu’à 20 millions de décès chaque année, ce qui en fait la principale cause de décès dans le globe.

Mohammed Al-Tawil, Directeur général régional et responsable de la pharmacie humaine chez Boehringer Ingelheim Moyen-Orient, Turquie et Afrique, a déclaré : «La prévalence du diabète dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord compte 55 millions d’adultes et devrait doubler d’ici 2045. Chez Boehringer Ingelheim, nous nous engageons à améliorer la santé et la qualité de vie des patients atteints de cette maladie très répandue et des affections qui lui sont associées. Forts de notre riche histoire de leadership, d’importants programmes de recherche et d’une solide collaboration avec la communauté médicale internationale, nous continuons à développer des solutions qui offrent des bienfaits intégrés et multi-organes pour les patients atteints de diabète de type 2. L’Échange régional sur le diabète est l’un des nombreux forums que nous accueillons et qui rassemble des experts internationaux et régionaux pour discuter des derniers développements et de l’expertise médicale dans le but d’améliorer la pratique clinique et de transformer positivement la vie de nos patients”.

La conférence a été menée par des conférenciers internationaux : Dr. José R. González-Juanatey, directeur du service de cardiologie à l’hôpital universitaire de Saint-Jacques-de-Compostelle en Espagne; le Dr. Marc Lyndon Evans, consultant en diabétologie au Royaume-Uni, et le professeur Merlin Thomas, chercheur principal du “National Health and Medical Research Council”, professeur et chef de programme au Département du diabète de l’Université Monash en Australie.

Les sessions a été animées par d’éminents spécialistes de la région : Le professeur Yehia Ghanim, chef de la médecine interne, du diabète et du métabolisme à l’Université d’Alexandrie en Égypte; le professeur Hani Sabbour, cardiologue consultant aux Émirats arabes unis, et le professeur Ali Abu Alfa, médecin traitant, professeur de médecine et chef de la division de néphrologie et Hypertension à l’Université américaine de Beyrouth, Liban.

Le professeur Yehia Ghanim a déclaré : “Les personnes atteintes de diabète encourent un risque majeur de développer des complications au niveau des systèmes cardio, rénaux et métaboliques. Le diabète de type 2, en particulier, nécessite une approche précoce et globale qui non seulement traite l’hyperglycémie et les facteurs de risque cardiovasculaire à court-terme, mais réduit également le risque global de progression de la maladie et les complications cardiovasculaires et rénales associées à long terme. Un moyen important d’y parvenir, en plus du régime alimentaire et de l’exercice, consiste à coordonner le traitement des comorbidités connexes, y compris l’utilisation de médicaments émergents ayant de larges effets cardio-rénaux et métaboliques. Des événements tels que cette conférence sont importants pour nous tenir au courant de ces dernières solutions qui contribuent à améliorer l’efficacité et la qualité des soins dans la région”.

Le professeur Hani Sabbour a déclaré : “Le Moyen-Orient a connu une croissance du diabète de type 2. Les patients courent un plus grand risque de développer une maladie cardiovasculaire, qui est également la principale cause de mortalité dans le monde. Une évolution positive et importante dans le traitement du diabète de type 2 est l’orientation vers la priorisation de la cardioprotection. Il est essentiel d’envisager l’utilisation d’agents cardioprotecteurs du diabète de type 2 dès le début, pour aider à réduire le risque de complications cardiovasculaires. Les plateformes de partage des connaissances comme l’Échange régional sur le diabète aident à éclairer sur ces dernières solutions médicales pour la gestion du diabète de type 2, en particulier dans la prévention des complications cardiovasculaires”.

Le professeur Ali Abu Alfa a déclaré : “Les complications et les facteurs de risque du diabète de type 2, ainsi que d’autres facteurs de risque associés tels que l’hypertension artérielle, sont graves et peuvent affecter plusieurs organes tels que le cœur et les reins. Par exemple, 37 % des adultes diabétiques ont reçu un diagnostic d’insuffisance rénale chronique, tandis qu’environ trois quarts des cas d’insuffisance rénale terminale peuvent être attribués au diabète ou à l’hypertension. L’accès aux dernières informations et lignes directrices sur la meilleure façon de prendre en charge les patients atteints de diabète de type 2 présentant des complications cardiaques ou rénales est vital pour la communauté médicale. Des initiatives telles que la conférence RID rendent cela possible.

L’Échange régional sur le diabète 2021 a été accrédité par la British Academy for Continuous Medical Education (BACME) et l’American Association of Continuing Medical Education (ACCME). En plus du forum, Boehringer Ingelheim organise des sessions virtuelles et interactives de formation médicale continue tout au long de l’année qui se focalisent sur le partage d’idées et de meilleures pratiques sur la gestion du diabète de type 2 dans la région.

À propos de Boehringer Ingelheim

Boehringer Ingelheim travaille sur des thérapies révolutionnaires qui améliorent la vie des humains et des animaux. Société biopharmaceutique axée sur la recherche, elle crée de la valeur grâce à l’innovation dans des domaines où les besoins médicaux insatisfaits sont importants. Entreprise familiale fondée en 1885, Boehringer Ingelheim adopte une perspective à long terme. Environ 52 000 employés opèrent dans plus de 130 marchés dans les trois domaines d’activité: la pharmacie humaine, la santé animale et la fabrication sous contrat de produits biopharmaceutiques.

En savoir plus sur www.boehringer-ingelheim.com.

À propos du diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie chronique courante qui provoque une augmentation de la glycémie (taux de glucose), ce qui provoque, parmi d’autres symptômes, une fatigue et une soif excessive, ainsi qu’un risque potentiel d’affecter négativement les yeux, les reins et le cœur.

À propos des conditions cardio-rénales-métaboliques

Les systèmes cardiovasculaire, rénal et métabolique sont interconnectés et partagent bon nombre de facteurs de risque et voies pathologiques tout au long du continuum de la maladie. Le dysfonctionnement de l’un peut contribuer au dysfonctionnement des autres, entraînant la progression de maladies interconnectées telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’insuffisance cardiaque et les maladies rénales, ce qui entraîne à son tour un risque accru de décès cardiovasculaire. Inversement, les améliorations apportées à un système peuvent avoir des effets positifs sur les autres.

Avec nos recherches et nos traitements, notre objectif est de soutenir la santé des patients, en rétablissant l’équilibre entre les systèmes cardio-rénal-métaboliques interconnectés et en réduisant leur risque de complications graves. Dans le cadre de notre engagement envers les personnes dont la santé est menacée par des troubles cardio-rénales-métaboliques, nous continuerons d’adopter une approche multidisciplinaire des soins et de concentrer nos ressources pour combler les lacunes en matière de traitement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.