Lael Brainard, une «colombe» démocrate, devient numéro 2 de la banque centrale américaine (Fed)

0
  • Lael Brainard, ancienne conseillère de Bill Clinton est une fervente partisane d’un système financier strictement régulé

La-femme (Lael Brainard devient numéro 2 de la Fed) – Lael Brainard, nommée lundi vice-présidente de la banque centrale américaine (Fed) par Joe Biden, est la seule gouverneure démocrate de l’institution, fervente partisane d’un système financier strictement régulé, et spécialiste de l’économie internationale.

Cette habile négociatrice, ancienne conseillère de Bill Clinton et haute responsable sous l’administration Obama, était en lice pour succéder à Jerome Powell, l’actuel président de la Fed, à qui Joe Biden a finalement confié un second mandat.

A 59 ans, elle siège parmi les gouverneurs de la puissante Réserve fédérale américaine depuis 2014. Elle y avait été nommée par Barack Obama, et en est même, depuis 2018, l’unique démocrate.

Cette «colombe» monétaire, favorable à une politique accommodante – par opposition aux «faucons» – a parfois pris position à contre-courant de ses collègues de la Fed.

Elle s’était notamment «(inquiétée) des problèmes de stabilité financière, repoussant dans une certaine mesure le penchant déréglementaire de responsables (de la Fed) nommées par Trump», a-t-il souligné.

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET STABILITÉ FINANCIÈRE

«Un autre élément soulevé dans ses discours est à quel point une économie forte est bénéfique et peut attirer ceux qui sont les laissés pour compte, ceux qui sont au bas de l’échelle salariale, ou ont abandonné le marché du travail», relève encore l’ancien vice-président de la Fed.

Autre sujet sur lequel elle s’est régulièrement exprimée, et que Joe Biden a mis en avant lundi: les risques posés par le changement climatique sur la stabilité financière. En novembre 2020, elle avait ainsi jugé «vital» de «correctement» en évaluer et traiter les conséquences.

Une partie de l’aile gauche des démocrates lui avait pourtant reproché une action trop timide à l’égard du changement climatique mais aussi de la Chine, lorsqu’elle était sous-secrétaire au Trésor du président démocrate Barack Obama, se rappellent des médias américains. Elle avait alors, notamment, négocié avec Pékin sur des manipulations présumées du yuan.

En 2011, pendant la crise de la dette de l’eurozone, elle avait fait pression sur l’Union Européenne, pour qu’elle adopte un ambitieux plan de sauvetage pour les pays surendettés.

Fille de diplomate, Lael Brainard est née à Hambourg (Allemagne), et a passé une partie de son enfance en Pologne, alors communiste. Elle est diplômée de la prestigieuse université d’Harvard et a été professeure au Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Son nom avait été évoqué pour le poste de secrétaire au Trésor à l’arrivée de Joe Biden à la Maison Blanche en janvier 2021. C’est finalement Janet Yellen qui avait été nommée.

Mère de trois filles, Lael Brainard est mariée à Kurt Campbell, qui est coordinateur Inde-Pacifique au Conseil de sécurité nationale, un poste auquel il a, lui aussi, été nommé par Joe Biden.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.