Violences faites aux femmes : impunité des auteurs de violences, services de protection défaillant…

0

La-femme (Violences faites aux femmes) – Les femmes qui ont subi des violences ne bénéficient pas d’une prise en charge adéquate, malgré la Loi de 2017 visant l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

C’est ce qui ressort d’une étude réalisée en 2021 par l’organisation Médecins du Monde. Au cours d’une table ronde, réunissant les principaux protagonistes de la lute contre les Violences faites aux femmes, organisée le 2 décembre 2021, en présences des représentants de la presse locale, Médecins du Monde a présenté les résultats de l’étude réalisée à Sidi Bouzid…

Un “état des lieux” fort et poignant

Un “état des lieux” que nous qualifions de parfait, tant il est précis et détaillé au niveau de toutes les facettes de cette problématique. Des constats et des analyses psychologiques de hauts niveaux qui doivent permettre à ceux qui veulent vraiment faire bouger les lignes de se lancer.

En effet, les résultats sont inquiétants :

  • Les services (police, justice, corps médical) ne répondent pas aux exigences légales, ni aux besoins des survivantes de violences.
  • Les femmes survivantes de violences ont un faible accès aux services de prise en charge garantis par la Loi 58.
  • Les victimes ne déposent pas plainte ou retirent leurs plaintes.
  • Imaginez que certaines de ces femmes disent que (et ce n’est pas une anecdote dénuée de sens):

“si leurs maris ne les battent pas… c’est qu’ils ne les aiment pas !”

Résultat : les auteurs de violences ne sont pas condamnés.

Table ronde, actions et débat

Elle a mis en présence des représentants de la Direction des Soins et Santé de base (DSSB), de l’Office National de la Famille et de la Population (ONFP) et des associations Lady’s First, Voix d’Eve et Victoire pour la Femme Rurale, qui font partie du collectif «NEJYA».

Le débat ont porté sur les solutions à apporter à cette problématique. Un recueil de témoignages a été présenté. Des femmes tunisiennes vivant en milieu rural y décrivent les barrières qui se dressent devant elles quand elles souhaitent faire valoir leur droit à accéder aux soins de santé.

Une exposition de photos raconte le quotidien de ces femmes.

Les violences faites aux femmes en Tunisie Toutes les 24 heures, en moyenne 38 femmes tunisiennes sont victimes de violences, d’après les chiffres (2020) du Ministère de la Femme.

Vidéo de témoignages de femmes :

Cliquez sur le lien suivant : 

Contenu de l’Etude sur LA PRISE EN CHARGE
DES FEMMES SURVIVANTES DE VIOLENCES à Sidi Bouzid 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.