Abir Moussi (PDL) affirme faire face à l’état d’exception pour sauver le Peuple, l’Etat de droit et la Tunisie… (vidéo)

0

La-femme (Abir Moussi fait face à l’état d’exception) – selon son arrogance habituelle et en guidant son Parti Destourien libre (PDL), Abir Moussi, entama, ce dimanche 13 mars 2022, une marche de protestation sur l’avenue Kheireddine Pacha à Tunis, pour faire face à l’état d’exception et appeler à l’élaboration d’un calendrier avec une vision politique claire et officie…

La présidente du Parti destourien libre (PDL), Abir Moussi, a déclaré que ce mouvement de protestation intervient pour sauver le peuple tunisien, l’Etat de droit et “la Tunisie”, en proie à de fortes difficultés économiques.

Abir Moussi condamne la monopolisation du pouvoir et le démantèlement des institutions de l’Etat

Selon Moussi, le PDL refuse de cautionner tout processus à même de piétiner les droits des citoyens, restreindre les libertés collectives et individuelles et monopoliser le pouvoir.

La présidente du PDL a condamner, encore une fois, les tentatives du président de la République, Kaïs Saïed, visant à “démanteler” les institutions de l’Etat, sous couvert de mesures exceptionnelles, en vue de mettre en exécution son projet politique.

“La consultation électronique serait un leurre pour falsifier la volonté du peuple”, a-t-elle dit

“Le PDL ne reconnaîtra aucun résultat, issu de la consultation électronique”, avait-elle souligné, estimant que les textes promulgués par le chef de l’Etat ne sont aucunement légitimes, notamment les dispositions du décret présidentiel n°117 du 22 septembre 2021.

“Cette consultation électronique est illégale. Il s’agit d’une “fraude méthodique et le PDL refuse des élections qui falsifient la volonté du peuple”, a-t-elle dit.

Vidéo :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.