2ème édition du Festival estudiantin « Factory Fest »

0

La Femme (Factory Fest) – Fidèle à sa mission de développer une programmation culturelle diversifiée commune aux différents campus de Tunisie, Campus Culture lance la 2e édition de Factory Fest, un festival estudiantin organisé par et pour les étudiants.

Explorer le monde du travail par le prisme des Arts est le crédo de ce festival. Au programme, des films, des expositions, des rencontres, des concerts, de la danse, des masterclasses, autour d’artistes, cinéastes, musiciens, chorégraphes reconnus mais également d’artistes émergents tunisiens parmi la communauté des étudiants. Leurs créations dans les arts visuels, la musique, la danse et le cinéma, intégrées dans la programmation artistique à la suite d’appels à projets lancés sur les réseaux sociaux, constituent un volet important de cette édition qui veut faire la part belle à la création estudiantine.

En pratique, les étudiants.es pourront visionner en première partie des courts-métrages d’étudiants, puis en deuxième partie des films de réalisateurs connus sur grand écran (CinéMadart, Carthage). Chaque séance sera suivie d’un débat mené avec l’éclairage précieux de Ons Ben Youssef, professeur agrégée de littérature, et des réalisatrices des deux films tunisiens programmés : Kaouther Ben Hania, première réalisatrice tunisienne à avoir été nominée aux Oscars avec son film « L’homme qui a vendu sa peau » et Erige Sehiri, qui nous offrira une masterclasse le samedi 25 février à 11h, au lendemain de la projection de son film « Sous les figues ».

Le public aura également l’occasion de visiter l’exposition « Travailleuses Travailleurs : le monde du travail dans le regard de 4 générations d’artistes », et découvrir le travail d’artistes internationalement reconnus, comme Hatem El Mekki, Aicha Filali et Atef Maatallah, ainsi qu’une sélection d’œuvres autour de la notion de travail proposée par une cohorte de 8 étudiants de l’Institut des Beaux-Arts de Tunis. Une exposition d’art contemporain, commissionnée par La Boîte, une structure de soutien à l’art contemporain en Tunisie, qui se déroulera du 22 février au 10 mars à la chapelle Sainte-Monique, à l’IHEC Carthage.

Les afficionados de la mode pourront se retrouver le jeudi 23 février à 17h au Yuka pour une Fashion Night rassemblant plusieurs créateurs parmi lesquels Salah Barka, Anissa Aida, Boauna, Moodha Okhra, Alwen, Caielestis, Micha, Guya gang, Benma et des créations de l’école de mode Esmod.

Une mode ouvrière, estudiantine, ethnique, prônant la diversité et l’égalité des chances sera portée par des mannequins sélectionnés par les créateurs eux-mêmes et formés par Salah Barka. Cette Fashion Night marquera une première collaboration avec IHEC Radio Libertad, club radio de l’IHEC organisateur de plusieurs défilés de mode par le passé.

Les amateurs de danse et les défenseurs de l’interdisciplinarité pourront, pour leur part, se rendre le vendredi 24 février à 19h à la Cité de la Culture pour découvrir Black & White Circus, le nouveau spectacle de Nawel Skandrani avec la participation de Sergio Gazzo – vidéaste et graphiste, auteur de la vidéo mapping, du dessin animé, de l’affiche, des masques et des marionnettes du spectacle – et de Ghalya Lacroix – actrice, scénariste et monteuse, réalisatrice du court-métrage en Noir & Blanc et muet « Antar in Black&White » diffusé pendant le spectacle.

Pour ceux qui s’intéressent au processus de création d’un tel spectacle, une masterclasse Danse avec Nawel Skandrani sera offerte le vendredi 24 février à 11h à Cinémadart, avec la présence de Sergio Gazzo et Ghalya Lacroix, pour une analyse en profondeur autour du métissage des arts.

La danse sera également représentée par un collectif de danse de la Faculté des Sciences de Tunis qui se produira le dimanche 26 février en première partie du concert. Un concert où performera le musicien Firas Aouad, étudiant à l’IHEC, membre d’un groupe US de métal, en préambule à la présence sur scène des musiciens de renom Selim & Noor Arjoun, qui seront accompagnés de leur band, pour un moment de partage exclusif.

Le concert clôturera à Cinémadart cette 2e édition, qui se distinguera de la précédente par la place accordée à la création estudiantine. Le statut de l’artiste, notamment étudiant, occupera une place importante dans la programmation avec l’organisation le jeudi 23 février à 12h30 à Dauphine Tunis d’une table ronde portant sur ce thème (« Le statut de l’artiste : où en est-on aujourd’hui ? »).

Une formation au management de festivals par le debriefing suivra cette édition, pour une meilleure promotion de la création estudiantine et une professionnalisation plus efficace des étudiants. Offrir aux organisateurs une expérience structurante qui puisse aider à leur recrutement dans les grands festivals.

Factory Fest est partenaire de la Municipalité de Carthage. Par ce partenariat, le festival marque sa volonté de s’inscrire dans un territoire hautement culturel riche de plusieurs grandes institutions culturelles dont le Festival International de Carthage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici