L’incommensurable détresse de la star Selena Gomez, frappée en pleine gloire, d’un lupus, une maladie auto-immune

0
  • Une ombre quitte l’hôpital de Seymour, Tennessee. Blafarde, amaigrie, cachée derrière ses lunettes noires, Selena Gome essaie de faire vainement bonne figure.

La-Femme (Selena Gomez) – A 24 ans, la ministar de Disney devenue  mégastar, est frappée en pleine gloire, par une terrible maladie auto-immune.

Selena Gomez bénéficie de quelques heures de permission pour rendre visite à sa famille… escortée par les dizaines de paparazzis ! A seulement 24 ans, le temps de l’insouciance semble déjà loin, quand la vedette de l’écurie Disney enchantait des dizaines de millions de fans.

lincommensurable-detresse-de-la-star-selena-gomez-frappee-en-pleine-gloire-dun-lupus-une-maladie-auto-immune-3

Hospitalisée depuis plus d’une année, la jeune femme lutte contre un mal irréversible. Les rumeurs, contradictoires, couraient. Problèmes de drogue ? Tentative de suicide ? Anorexie ? Lassée des commérages, Selena révèle finalement que, depuis 2013, elle souffre d’un lupus, une maladie chronique auto-immune. Autrement dit, les cellules qui doivent protéger le corps l’attaquent. Le défenseur devient l’agresseur. On n’en guérit pas, on peut seulement atténuer les effets.

C’est le choc. Condamnée au repos absolu, Selena annule sa tournée mondiale et trouve refuge dans une clinique spécialisée. Paniqués, ses fans scrutent la moindre déclaration ou apparition sur ses réseaux sociaux. L’absence excite leur curiosité : c’est la ruée, 100 millions de followers sur Instagram et 11 millions d’abonnés sur YouTube. Un record paradoxal, alors que la star la plus observée du monde fuit la médiatisation pour se concentrer sur sa survie.

lincommensurable-detresse-de-la-star-selena-gomez-frappee-en-pleine-gloire-dun-lupus-une-maladie-auto-immune-4

C’est la fin de son monde rêvé. Pourtant, lorsqu’elle commence sa ­carrière, à 7 ans, la fillette ne rêve que de fans en délire. Élevée par une mère-ado de 16 ans, la gamine est gavée de macaronis au fromage. Seul loisir : le théâtre. Selena suit sa mère quand celle-ci monte sur les planches. Sa passion pour la comédie ne fait que commencer. Sa vraie vie.

Elle se produit à son tour sur les scènes régionales et entame une course aux castings au côté de sa maman devenue son mentor. Auditionnée pour l’émission « Barney & Friends », elle décroche son premier rôle. Seize épisodes lui ouvrent les portes d’un nouveau monde. Son avenir est tout tracé, car elle est repérée à l’âge de 12 ans par Disney Channel. Le géant américain de l’« entertainment » a forgé bon nombre de stars, Justin Timberlake, Britney Spears, Christina Aguilera.

lincommensurable-detresse-de-la-star-selena-gomez-frappee-en-pleine-gloire-dun-lupus-une-maladie-auto-immune-5

Elle se révèle dans plusieurs séries à succès de la chaîne. En 2007, elle est choisie pour un des rôles principaux du feuilleton Disney « Les sorciers de Waverly Place ». Les jeunes téléspectateurs sont fascinés par les aventures d’Alex Russo, sorcière maligne et extravertie. Cinq années de triomphe. En 2009, la série est adaptée en long-métrage. Plus de 11,4 millions de ­téléspectateurs !

Sa carrière lancée, Selena se jette dans un nouveau défi, la chanson, et fonde son propre groupe. Son premier album, « Kiss and Tell », certifié disque d’or, reçoit pourtant un accueil mitigé de la part des critiques. Sa voix manque de justesse. Qu’importe ! Son boyfriend de l’époque, Nick Jonas, l’aide à développer son talent. Dans son troisième album, « When the Sun Goes Down », en 2011, « Love you Like a Love Song » est un tube mondial. Enfin !

lincommensurable-detresse-de-la-star-selena-gomez-frappee-en-pleine-gloire-dun-lupus-une-maladie-auto-immune-2

“En 2013, rien ne lui résiste, pas même Justin Bieber. Surnommé « Jelena », leur couple attire tous les regards”

Grâce à son premier album solo, « Stars Dance », et les chansons « Come and Get It » et « Slow Down », Selena est au sommet en 2013. Personne ne lui résiste. Surtout pas ce petit prodige de Justin Bieber. Le couple est si fusionnel que les fans l’appellent « Jelena », contraction de Justin et Selena.

Leur histoire a été révélée en 2010, lorsqu’ils ont été aperçus, main dans la main, dans un restaurant de Los Angeles. Il faudra pourtant attendre un an avant que les amoureux officialisent leur relation en arrivant enlacés à la cérémonie des Oscars. Le couple « powerfull » ne se cache plus. Rapidement, la romance s’effiloche.

Première séparation en novembre 2012. Coupable : leurs emplois du temps surchargés. Surtout celui du chanteur – de deux ans le cadet de Selena –, très infidèle. D’autres ­ruptures suivront. Pendant deux ans, le couple se déchire, enchaîne disputes et réconciliations. Jalousies, chantages, révélations dans la presse : les jeunes gens ne s’épargnent rien avant de retomber dans les bras l’un de l’autre. Leur « Je t’aime moi non plus » alimente le buzz et fait exploser le nombre d’abonnés sur leurs réseaux sociaux.

Cette relation, aussi passionnelle que toxique, prend fin en 2014. Un soulagement ? Non, une descente aux enfers. Des crises de panique ­paralysent les activités de Selena. Ravagée par son amour destructeur, elle sombre peu à peu. A cette dépression s’ajoute, on le sait aujourd’hui, ce lupus qui la mine. Seul réconfort pour une Selena ­diminuée, l’amour de ses fans ­augmente sans cesse. Par millions affluent les ­messages d’espoir.

lincommensurable-detresse-de-la-star-selena-gomez-frappee-en-pleine-gloire-dun-lupus-une-maladie-auto-immune-6

À la fashion week de Paris, en mars 2016, les Français ont noté que la chanteuse n’a pas eu peur des courants d’air.

En mars 2016, Selena Gomez était à Paris où se tenait la fashion week. Elle courait les défilés et les boutiques de luxe tandis que les fashionistas scrutaient chacun de ses looks. Et on peut dire qu’elle n’avait pas vraiment eu peur d’avoir froid en cette fin d’hiver.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.