Youssef Chahed : «…pour une meilleure représentativité de la femme aux postes de décision et plus d’égalité des chances »

0
  • Pour une réelle égalité des chances

  • Les femmes doivent occuper de hauts postes de responsabilité, en fonction de leurs compétences et leurs intégrités

La-femme (la femme aux postes de décision) – Dans le cadre des festivités de la fête nationale de la Femme et lors de la première assemblé du Conseil des pairs pour l’égalité des chances hommes-femmes,, Youssef Chahed, chef du gouvernement tunisien a tenu, ce mardi 8 août 2017, une conférence avec pour thème « L’égalité homme femme ».

Au cours de son allocution, Youssef Chahed a déclaré en substance ce qui suit : « …bien conscient que la femme, malgré ses compétences, n’occupe que minoritairement des postes de prise de décisions, le gouvernement a déjà fait des efforts pour pallier à cela, mais c’est encore insuffisant. Certes, nous avons dans le gouvernement huit femmes ministres, mais ça reste en deçà de nos espérances en Tunisie, Il faut augmenter la présence féminine aux postes de décision en fonction de leurs compétences et leurs intégrités et imposer, dans certains cas, la parité».

Youssef Chahed a tenu aussi à souligner que «…le gouvernement soutient les efforts vers l’égalité des chances hommes femmes, pour que les femmes puissent occuper de hauts postes de responsabilité, qu’elles méritent grâce à leurs compétences et leurs intégrités».

  • “Je compte sur votre mobilisation pour réaliser des résultats quantitatifs et qualitatifs notables”, a-t-il martelé en s’adressant au Conseil.

Il en a profité pour préciser que dans son programme, le gouvernement qui ambitionne de créer 8.000 projets d’ici 2020 a déjà permis à 1.736 femmes de créer leurs propres projets, pendant les derniers mois, ce qui a permis la création de 3.600 postes d’emplois pour les femmes des régions.

À noter que le Conseil des pairs pour l’égalité des chances hommes-femmes, mis en place début 2017, oeuvrera à endiguer les discriminations basées sur le genre en surveillant les politiques publiques en la matière et en proposant des réformes de nature législative, réglementaire et administrative susceptibles de les éradiquer.

Le conseil est présidé par le chef du gouvernement et travaille sous l’égide du ministère de la Femme, de la famille et de l’enfance. Parmi ses membres, Saida Garrach (représentant de la présidence de la République), Sana Ben Achour, présidente de l’association “Beity”, Dalenda Larguèche, représente du Centre de recherches, d’Etudes, de Documentation et d’Information sur la Femme (CREDIF) ainsi que d’autres associations et représentants des ministères.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.