L’impact du changement climatique sur l’autonomisation de la femme oasienne à Tozeur

0

La-femme (autonomisation de la femme) – L’association La ruche de la citoyenneté active à Tozeur (Tunisie) œuvre pour le développement des territoires oasiens en tant que régions qui nécessitent des traitements spécifiques, notamment face au changement climatique, tout en adoptant une approche genre. Pour ce faire, l’association va élaborer un diagnostic sur le terrain en prenant en compte les constats suivants: 

– La spécificité des régions oasiennes est la juxtaposition entre les oasis agricoles et les zones d’habitat urbain (le taux d’urbanisation de Tozeur est de 79%, ce qui explique qu’elle n’est pas classée comme zones rurale). Par conséquent, les populations de ces régions n’obéissent pas aux classifications sociales classiques (rural/urbain) 

– L’action au bénéfice des territoires oasiens considère peu les femmes. Leur vulnérabilité par rapport à leur contexte et leur milieu de vie n’est pas prise en compte. En outre, les femmes sont souvent plus affectées que les hommes par le changement climatique et elles pourraient jouer un rôle plus important pour faire face à ce défi. 

Dans ce contexte, La ruche de la citoyenneté active à Tozeur élaborera un diagnostic pour examiner l’impact du changement climatique sur l’autonomisation des femmes oasiennes.  Les principaux objectifs  du diagnostic sont de déterminer la perception et les besoins des femmes oasiennes, d’une part, de consulter les acteurs locaux sur la dimension genre et le changement climatique, et de recueillir des idées pour promouvoir un développement régional plus sensible au genre et résilient aux changements climatiques. 

Des entités comme la municipalité de Tozeur, l’Union tunisienne des médias alternatifs, le centre de recherche de l’agriculture oasienne de Deguech ou le Commissariat régional de la femme de Tozeur seront aussi impliquées dans cette action pilote de mobilisation des acteurs de l’égalité femmes-hommes coordonnée par la Ruche. Ces entités constitueront le noyau du pôle local d’acteurs de l’égalité femmes-hommes© constitué par La ruche de la citoyenneté. Dans ce cadre, plusieurs activités de collecte des données sont prévues entre janvier et avril 2018, telles qu’un atelier de lancement de l’action, plusieurs visites de terrain, ou encore des entretiens avec les femmes entrepreneures du centre d’entrepreneuriat féminin durable WES Tozeur. 

L’association La ruche de la citoyenneté active à Tozeur a été sélectionnée suite à un appel à candidatures lancé par la Fondation en 2017 pour mobiliser les acteurs de l’égalité au niveau local (3ème édition) en 2018. Leur diagnostic sur l’impact du changement climatique sur l’autonomisation de la femme oasienne sera publié dans le centre documentaire de la plateforme et largement diffusé à l’échelle euro-méditerranéenne. L’action de La ruche de la citoyenneté active à Tozeur s’inscrit dans le cadre du projet « Renforcer les capacités des acteurs de l’égalité » financé par le Ministère français de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) et coordonné par l’IEMed en synergie avec la FFEM. 

Pour plus d’information sur les pôles locaux d’acteurs de l’égalité femmes-hommes mis en place par la Fondation, cliquez ici. 

26.01.2018 / CRÉÉ PAR (EMWF)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.