Agripreneur 2.0 cible les jeunes des régions : Annette Kaiser, de l’Ambassade d’Allemagne affirme que “chacun doit avoir sa chance”

0

La-Femme (Agripreneur 2.0) – Mme Annette Kaiser, Conseillère en Coopération à l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne en Tunisie, Matthias Giegerich, directeur régional de la GIZ Tunisie-Libye, de  ainsi que de plusieurs partenaires et acteurs dans les régionssans oublier les représentants de la presse venus en nombre, Samir Taieb, le ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, a donné, ce mercredi 7 mars 2018, le coup d’envoi du programme d’entrepreneuriat agricole “Agripreneur 2.0”.

Nous reprenons ci-après l’essentiel de l’allocution de madame Annette Kaiser qui cherche à donner le maximum de chance à ces jeunes des régions en zones rurales :

Annette Kaiser : “J’ai été particulièrement ravie quand la GIZ m’a communiqué les informations sur les tenants et aboutissants de ce nouveau programme AGRIPRENEUR 2.0.

D’une part, parce que le nom AGRIPRENEUR 2.0 m’a tout de suite interpelé et convaincu vu que l’agriculture qui est un secteur important pour la Tunisie se s’associe avec  “innovation et l’entrepreneuriat”. Une idée qui pourrait aussi rendre ce secteur plus attractif pour les jeunes, alors que notre groupe cible une fructifiante coopération tuniso-allemande.

D’autre part, Parce qu’en Tunisie, comme en Allemagne d’ailleurs, peu de jeunes veulent travailler dans l’agriculture, s’intéressant plus à la technique informatique et la création. Ils veulent aussi réaliser leurs propres projets et réaliser leurs rêves.

Deuxièmement, ce nouveau projet implique une caravane ce que veut dire que la coopération Allemande et ses partenaires Tunisiens cherchent des jeunes dans leurs régions afin qu’ils développent des idées originales dans l’agriculture. Nous n’attendons pas que ces jeunes viennent à Tunis, jusqu’à chez nous. Non, c’est nous qui allons chez eux. Cette  excellente approche reflète notre stratégie commune de se concentrer sur les régions défavorisés à l’intérieur du pays. 

Ensemble, nous allons faire passer le message clé suivant : “tout le monde a sa chance”. La coopération technique et ses partenaires sont avec les jeunes pour qu’ils réussissent leurs ambitions rapidement. Donc, la réalisation des projets (et pas seulement la discussion) est au centre du projet.

Le gouvernement allemand a décidé de financer ce projet dans le cadre du programme d’aide au retour “Perspectives dans le pays d’origine” qui prévoit entre outre un appui aux jeunes agriculteurs pour rendre leurs activités plus durables et rentables. Nous sommes conscientes que si nous voulons créer des perspectives durables pour les jeunes dans les régions

…et si nous voulons proposer des alternatives véritables à la migration irrégulière l’agriculture peut jouer une rôle décisif.”

Vidéo :

Pour terminer rappelons qu’initié par le ministère de l’Agriculture avec la bénédiction de l’Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne à Tunis, et ce, en collaboration avec l’Agence allemande de la coopération internationale (GIZ) et l’Agence de promotion des investissements agricoles (APIA), ce programme vise à promouvoir l’auto-emploi et l’entrepreneuriat agricole dans les zones rurales du nord-ouest et du centre-ouest de la Tunisie.

Le ministre de l’agriculture a fait savoir, à cette occasion, qu’une caravane d’information et de sensibilisation des jeunes ruraux, au programme “Agripreneur 2.0” a démarré pour sillonner pendant deux semaines (jusqu’au 20 mars), 27 délégations dans 7 gouvernorats (Béja, Jendouba, Le Kef, Siliana, Kairouan, Sidi Bouzid et Kasserine).

L’objectif étant d”aller à la rencontre des jeunes des deux sexes âgés entre 18 et 40 ans, diplômés et non diplômés, en vue de favoriser le développement d’idées créatives, pour la réalisation de start-up dans les secteurs agricole, agroalimentaire et les services liés “.

“Agripreneur 2.0” encourage les jeunes futur auto-entrepreneur à mobiliser leurs acquis, dans la réalisation de projets agricoles. Une approche qui s’inscrit parfaitement dans le cadre du principe de discrimination positive en faveur des régions et du développement régional.

Samir Taieb a indiqué que le but de ce projet, consiste à cibler les jeunes qui maîtrisent bien l’outil informatique, les nouvelles technologies et les applications numériques.

Matthias Giegerich, directeur régional de la GIZ Tunisie-Libye,  a fait savoir que le projet consiste à sensibiliser 10.000 personnes à l’esprit entrepreneurial, via cette caravane.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.