CICA-RE : Ouverture de la Succursale de Tunis de la Compagnie Commune de Réassurance des Etats Membres de CIMA

0

La-Femme (CICA-RE de Tunis) – Le Directeur Général de la Compagnie Commune de Réassurance des Etats Membres de CIMA (CICA-RE) a porté officiellement à la connaissance des autorités et des acteurs des marchés des assurances de Tunisie et du Magreb, lors d’une cérémonie organisée le 22 Mars 2018, dans les salons de l’hôtel Concorde Paris à Tunis, le lancement des activités de la succursale CICA-RE de Tunis.

Créée en 1981 par les douze (12) Etats Membres de la zone Francs d’alors, à savoir : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo, la CICA-RE a démarré ses opérations techniques sur l’ensemble des marchés des Etats Membres à effet du 1erfévrier 1984.

Aux côtés des Etats fondateurs, figurent désormais dans l’actionnariat de la compagnie cinquante-neuf (59) Compagnies d’Assurances et de Réassurance, ainsi que deux (02) Institutions Financières chargées du développement à savoir : la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le Fonds de Solidarité Africain (FSA).

Aujourd’hui, le capital social de la Compagnie qui s’élève à 45,734 millions d’euros entièrement libéré, est détenu à 65% par les Etats Membres mentionnés plus haut, et 35% par les Compagnies d’Assurances et de Réassurance et des Institutions Financières.

Il convient de noter que les actionnaires de la CICA-RE ont décidé dernièrement d’augmenter le capital social pour le  porter à 76.224 millions d’euro par apport en numéraire de 30 millions d’euro sur la période 2018-2020.

La CICA-RE a réalisé en 2016 un chiffre d’affaire global de 58,3 millions d’euros contre 50,60 millions d’euros en 2015.

La vision de la CICA-RE, est d’être le leader de la zone CIMA et un opérateur incontournable sur le Continent Africain.

Sa Présence à Tunis permettra de développer un partenariat gagnant-gagnant au profit de tous les acteurs du marché des assurances grâce aux perspectives économiques stables de la sous-région.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.