Hichem Riani analyse le Match de Chiraz Bechri pedu face à face à l’Italienne Martina Caregaro (5/7)-(3/6)

0

La-Femme (Hichem Rianile jeu de Chiraz Bechri) – la rencontre ayant opposé au 1er tour du Nana Trophy, la Tunisienne Chiraz Bechri, 19 ans, classée 704 à la WTA (son meilleur classement – 571 en Avril 2016) à l’Italienne Martina Caregaro, 26 ans classée 359 à la WTA et qui atteint son meilleur classement 255 le 1erDécembre 2015, s’est soldée par une vitoire assez nette , en deux sets, de l’Italienne Martina Caregaro (7/5)-(6/3).

  • Chiraz a failli par son inconstance et sa nervosité, mais une grande marge de progression est possible, d’où notre optimisme

Nous avons donc demandé à Hichem Riani, ancien Directeur Technique National et actuellement CEO de la Confédération Africaine de Tennis de nous donner son avis sur la prestation de la Tunisienne Chiraz bechri, ainsi qu’une courte analyse du match.

Analyse technique de Hichem Riani :

« Au vu de la rencontre, et face à une joueuse Italienne, plutôt spécialiste de la terre battue, Chiraz Bechri a bien entamé son match, elle a souvent mené au score lors du 1er Set, surtout vers sa fin : 4/3, puis 5/4 tout en étant à 2 points seulement pour remporter ce Set. J’ai vu énormément de fautes directes de part et d’autre et surtout une précipitation de la part de Chiraz surtout dans les points importants.

Bien qu’elle ne réussissait pas de grand coups, Chiraz aurait pu gagner le 1er Set, mais à 5/5 alors qu’elle a eu 2 avantages pour mener au score, elle a enchaîné par deux fautes directes et par la suite perdu ce Set sur le score de 7/5 après que son adversaire ait pris plus d’initiative dans ses coups alors que Chiraz se limitait à renvoyer la balle (parfois trop courte) et attendre la faute de son adversaire.

Au 2e Set, on a vu pratiquement le même style de jeu de part et d’autre, l’Italienne a pris l’ascendant en menant 4/2 pour terminer le Set 6/3.

Je pense que Chiraz Bechri a encore une marge de progression considérable, elle n’a que 19 ans. Au niveau technique, elle doit encore travailler son service, surtout sa 2e balle qui reste toutefois son coup faible et bien entendu son coup droit qui a besoin d’être plus puissant et plus profond pour pouvoir mettre en difficulté ses adversaires en vu de conclure avec des coups gagnants qu’elle sait faire avec son revers. Chiraz a besoin également de travailler son jeu au filet (lors de ce match, elle n’est pas monté une seule fois au filet, alors qu’elle a pu à plusieurs reprises, mettre son adversaire en difficulté pour conclure à la volée, mais elle ne l’a pas fait, surtout par un manque de confiance en ses coups au filet).

Pour conclure, je pense qu’avec l’amélioration de ses qualités physiques, surtout au niveau de la force et de la vitesse et un programme de participation à des tournois dotés de 15,000 à 25,000 $, et bien entendu avec une assiduité dans les entraînements avec des partenaires de bon niveau, Chiraz serait capable d’atteindre le Top 400 du Classement WTA d’ici la fin de l’année ce qui lui permettra de gagner plus en confiance et d’entamer une bonne carrière dans le tennis professionnel féminin qui devient de plus en plus difficile. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.