GE Healthcare lance une solution iA qui détecte les anomalies sur les radiographies thoraciques (pneumonie du covid-19 et tuberculose)

0

GE Healthcare continue à fournir les outils et solutions en vue de soutenir les professionnels de la santé dans le cadre de la pandémie de covid-19
• La « Suite de Soins Thoraciques » utilise la puissance de l’intelligence artificielle (IA) pour repérer huit anomalies sur les radiographies thoraciques, incluant la pneumonie liée à la covid-19, une des causes majeures de mortalité des patients atteints par le coronavirus
• Cette solution d’IA met en scène le « Lunit Insight CXR » et comprend aussi un algorithme qui détecte la tuberculose, une maladie qui affecte environ 10 millions de personnes par an

La-Femme (GE Healthcare) – GE Healthcare lance sa « Suite de Soins Thoraciques », un ensemble de huit algorithmes d’intelligence artificielle (IA) de Lunit Insight CXR qui viendront en appui des structures médicales dans le cadre de la lutte contre la covid-19. La suite IA analyse rapidement les radiographies thoraciques et relève les anomalies aux radiologues, notamment celles liées à la pneumonie, qui peut être un signe d’infection à la covid-19, ainsi que celles indiquant la tuberculose, les nodules pulmonaires et autres.

« Le lancement de notre ‘Suite de Soins Thoraciques’ fait partie des initiatives plus vastes prises par GE Healthcare pour faire en sorte que les cliniciens et partenaires de première ligne disposent des équipements dont ils ont besoin pour rapidement diagnostiquer et traiter les patients atteints de la covid-19, » a déclaré Kieran Murphy, Président Directeur général de GE Healthcare. « La pandémie a démontré l’importance grandissante de l’analyse des données, de l’IA et de la connectivité dans la fourniture des soins de santé. Pour GE Healthcare, cela signifie de continuer à faire progresser ‘la santé intelligente’ et à fournir des technologies innovantes. Cette nouvelle offre est le dernier exemple de comment les rayons X et l’IA peuvent permettre un très haut niveau de soin pour les patients, et ce face à une menace élevée. »

Plus de huit millions de cas de covid-19 ont été confirmés à date dans le monde , dépassant les capacités des radiologues, technologues et médecins. Alors que la progression du virus se stabilise, les cliniciens ont toujours besoin d’outils pour aider à gérer les nouveaux cas et les complications causées par le virus, incluant la pneumonie et la détresse respiratoire aiguë, ce qui a mis encore plus de pression sur les radiologues pour une lecture rapide des radiographies thoraciques.

Avec les quelques 1,44 milliards de radiographies thoraciques à examiner chaque année , les radiologues sont souvent dépassés, surtout lorsque l’on sait qu’ils peuvent avoir à rechercher plusieurs indications par examen.

La « Suite de Soins Thoraciques » permet de soulager la pression sur les radiologues en utilisant la puissance de l’IA pour analyser automatiquement les images et détecter huit types d’anomalies, dont celles liées à la pneumonie et à la tuberculose. Les radiologues reçoivent un document préparé par l’IA qui identifie les anomalies en leur donnant un « score d’anormalité » et en les indiquant visuellement sur les radiographies via une surimpression. Tout cela permet d’accélérer les diagnostics et les traitements subséquents.

« Les cliniciens sont à la recherche de méthodes prouvées pour aider à l’indentification rapide des symptômes et à la détermination des patients à risque de complication, qui doivent donc être mis sous surveillance rapprochée, » a expliqué le Professeur Fergus Gleeson, Radiologiste consultant, Professeur de Radiologie à l’Université d’Oxford (Royaume-Uni), et le Président pour 2020 de la Société Européenne d’Imagerie Thoracique. « L’intelligence artificielle peut aider à identifier ces symptômes et ainsi permettre aux ressources hospitalières d’être mobilisées vers ceux qui en ont le plus besoin pendant et après leur séjour hospitalier. »

En plus de la détection des pneumonies, la « Suite de Soins Thoraciques » permet d’identifier la tuberculose, l’atélectasie, la calcification, la cardiomégalie, la fibrose, l’écartement médiastinal, les nodules pulmonaires, et l’effusion pleurale.

GE Healthcare s’est allié à l’entreprise sud-coréenne Lunit pour développer cette technologie. Lunit est spécialisée dans la fourniture de logiciel d’IA à applications médicales. Créée en 2013, Lunit a été reconnue pour sa technologie d’avant-garde et pour ses applications d’imagerie médicale dans plusieurs compétitions internationales, dont ImageNet, TUPAC, et Camelyon, dépassant ainsi des leaders tels que Google, IBM et Microsoft.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.