Fadhel Kraiem : Le système d’achats publics n’est pas compatible avec les projets numériques qui nécessitent la rapidité

0

La-Femme (système d’achats publics) – Le système d’achats publics n’est pas compatible avec les projets numériques et de développement technologique. Soutient le ministre des technologies de la Communication, Mohamed Fadhel Kraiem.  » Car la réalisation de ces projets devrait être rapide ». Argumente-t-il.

Le ministère a présenté, à cet effet, des propositions visant l’actualisation des procédures en vigueur dans le domaine numérique. A-t-il ajouté. Et ce  lors d’une séance d’audition tenue, vendredi, par la Commission de l’industrie, de l’énergie, des ressources naturelles, de l’infrastructure et de l’environnement, relevant de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). Il a fait savoir que le succès de l’industrie numérique pendant la période du Covid-19 est dû à l’abandon des procédures habituelles. Pour lui,  les procédures habituelle bloquent  les projets numériques. L’objectif étant simplifier les achats publics.

La crise du Covid-19 a révélé des difficultés relatives à la concrétisation du Partenariat Public Privé (PPP). Cette crise a révélé  le  manque enregistré au niveau des compétences dans l’administration. Ce qui a causé le recours à des solutions provisoires. A avancé le ministre.

Kariem a souligné que plusieurs projets, dont la mise en place d’un système national d’échange numérique, la réhabilitation du système d’état civil et la mise en place du système d’identifiant ont atteint la phase de signature de contrats, tandis que d’autres nouveaux projets devront entrer en exécution, citant à cet égard le raccordement des établissements d’éducation et le portail de la justice.

Il  a fait remarquer que le ministère des Technologies de la Communication a demandé au ministère des Finances de lui consacrer une enveloppe de 209 millions de dinars (MD). Et ce  au titre du budget de 2021. Mais ce dernier a lié le financement aux réalisations effectuées, au cours de l’exercice 2020, fixant ainsi le budget à 134 MD.

Le ministre a reconnu que les ressources financières étaient disponibles, en 2020. Mais le rythme de réalisation des projets était en deçà des objectifs. Il souligne  que l’accélération de ce rythme, pourrait fournir davantage de financements, dans le budget de 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.