Coronavirus : Le vaccin d’AstraZeneca homologué au Royaume-Uni

0

La-Femme (vaccin d’AstraZeneca) – L’utilisation du vaccin contre le COVID-19 d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford a été autorisée mercredi 30 décembre 2020 au Royaume-Uni, premier pays au monde à le faire alors même qu’il est confronté à une nouvelle variante du virus.

Le gouvernement a accepté aujourd’hui la recommandation de l’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) d’autoriser l’utilisation du vaccin COVID-19 de l’Université d’Oxford-AstraZeneca“, a annoncé le ministère de la Santé.

Dans un communiqué séparé, AstraZeneca a confirmé avoir reçu le feu vert des autorités britanniques et indiqué que les premières vaccinations commenceraient en début d’année prochaine.

C’est un jour important pour des millions de personnes au Royaume-Uni qui auront accès à ce nouveau vaccin“, a déclaré Pascal Soriot, directeur général du groupe anglo-suédois.

Il s’est avéré efficace, bien toléré, simple à administrer et AstraZeneca le fournit sans faire de profits“, a-t-il ajouté.

Les autorités sanitaires britanniques ont fait état mardi de 53.135 nouveaux cas de COVID-19, un chiffre sans précédent.

Le Royaume-Uni, qui avait déjà été le premier pays à approuver l’utilisation du vaccin de Pfizer et BioNTech, début décembre, a commandé 100 millions de doses de celui d’AstraZeneca.

Le Premier ministre Boris Johnson a salué sur Twitter “une nouvelle vraiment fantastique” et évoqué un “triomphe pour la science britannique“.

Plusieurs scientifiques avaient émis des doutes sur la fiabilité des résultats des essais cliniques du vaccin d’AstraZeneca, selon lesquels il s’est avéré efficace à 70,4% en moyenne, mais à 90% dans un sous-groupe qui a reçu, au départ par erreur, une demi-dose, puis une dose complète.

Sa mise sur le marché européen ne sera vraisemblablement pas autorisée en janvier, avait annoncé mardi Noël Wathion, directeur exécutif adjoint de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Le Royaume-Uni a détecté une nouvelle variante du coronavirus, qui s’est depuis propagée à d’autres pays et est considérée par les scientifiques comme étant plus contagieuse.

AstraZeneca et les autres groupes pharmaceutiques engagés dans le développement de vaccins contre le COVID-19 ont indiqué étudier l’impact de cette nouvelle variante mais ont dit s’attendre à ce que leurs vaccins restent efficaces.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.