Le Président Infantino s’adresse au G20 pour évoquer la lutte contre la corruption dans le sport

0

La-Femme (lutte contre la corruption dans le sport) – Le Président de la FIFA (www.FIFA.com) partage son expérience avec les membres du groupe de travail anticorruption du G20 ; 11 réformes essentielles pour combattre la corruption dans le football ; La FIFA se propose d’aider les gouvernements à lutter contre la corruption.

Le Président de la FIFA Gianni Infantino s’est adressé au groupe de travail anticorruption du G20, à l’occasion de la dernière journée d’un sommet organisé par visioconférence.

Invité à s’exprimer sur la lutte contre la corruption dans le sport, le Président Infantino a partagé les enseignements tirés par la nouvelle FIFA suite aux réformes votées depuis 2016 et au scandale qui avait causé le départ de la précédente administration.

Retraçant le chemin emprunté par l’instance dirigeante du football mondial au cours de ses cinq premières années de mandat, Gianni Infantino a présenté 11 réformes essentielles pour “s’attaquer à la corruption, remettre la responsabilité au premier plan à la FIFA et dans le football en général, mais aussi sauvegarder l’intégrité du football et, bien entendu, de la FIFA”.

Les réformes comprennent :

  • une procédure de candidature pour l’attribution de la Coupe du Monde de la FIFA™ totalement transparente ;
  • une séparation entre le pouvoir exécutif et politique ;
  • la limitation du nombre de mandats et la mise en place de contrôles d’éligibilité ;
  • des finances et des indemnités transparentes ;
  • un système des transferts transparent, doté d’un contrôle centralisé ;
  • un audit des investissements dans le développement du football, en contrepartie d’une multiplication par cinq du montant desdits investissements (USD 1,8 milliard) par rapport au passé ;
  • des mesures de conformité interne et externe contrôlées par une Commission d’Audit et de Conformité indépendante ;
  • des organes juridictionnels guidés par un nouveau Code d’éthique de la FIFA ;
  • des appels d’offres rigoureux pour un approvisionnement transparent ;
  • la promotion de femmes à des postes de décision dans l’administration du football ;
  • un engagement formel en faveur du respect des droits de l’homme, de la protection des mineurs et des enfants dans le sport, car nos enfants ont droit à un environnement sûr.

Le Président Infantino a exprimé le souhait de la FIFA d’établir des partenariats avec les membres du G20 et souligné le pouvoir du football pour lutter contre la corruption : “Il est essentiel que le G20 se saisisse de ces questions et choisisse des orientations politiques claires car le football est bien plus qu’un sport. Le sport en général joue un rôle important dans nos sociétés, économiquement et socialement, mais aussi au niveau de l’éducation. Nous sommes venus vous offrir notre aide ; nous voulons tenir notre place au sein de l’équipe mondiale engagée dans la lutte contre la corruption

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.