Remèdes pour l’arthrose : gingembre, huile de ricin, banane

0

La Femme (Remèdes pour l’arthrose) – L’arthrose touche près de 10 millions de Français. Certaines méthodes naturelles ont une grande efficacité contre l’arthrose et permettent de diminuer la consommation de médicaments chimiques. Huile essentielle, plante, bicarbonate… Guide pratique.

Remèdes pour l'arthrose : gingembre, huile de ricin, banane
© Oleksandra Naumenko

L’arthrose est une maladie résultante de la dégradation du cartilage articulaire qui recouvre les extrémités osseuses. Elle touche près de 10 millions de Français aujourd’hui. Les symptômes apparaissent souvent aux alentours de 40-50 ans même si le processus arthrosique a débuté bien avant. Certaines méthodes naturelles ont une grande efficacité contre l’arthrose et permettent de diminuer la consommation de médicaments chimiques.

Bicarbonate de soude

L’une des causes possibles de l’apparition de l’arthrose est une acidification de l’organisme. “Lorsque les acides (apportés par l’alimentation, le stress, le manque d’activité physique) sont trop nombreux et ne sont plus correctement éliminés par les reins, ils viennent se fixer dans les tissus périphériques provoquant des douleurs inflammatoires et peuvent se retrouver sous forme de cristaux au niveau des articulations entraînant leur destruction”, détaille Marie Leclercq, naturopathe. “Le bicarbonate de soude en tant qu’aliment alcalin, permet de contre-balancer l’acidité présente au niveau des articulations et de soulager les douleurs articulaires.” Il est possible de l‘utiliser sous forme de cataplasme (directement sur un linge humide ou mélangé à du miel par exemple) à laisser poser sur l’articulation douloureuse pendant ½ heure ou 1 heure.
→ Par voie interne, le bicarbonate de soude viendra “tamponner” les acides présents dans l’organisme, ce qui va les neutraliser et empêcher leur fixation au niveau des articulations. La posologie conseillée dans ce cas est d’une cuillère à café diluée dans un verre d’eau tous les matins. “Le bicarbonate de soude peut entraîner une réaction allergique (démangeaison, éruption cutanée, gonflement des muqueuses) dans les cas les plus extrêmes. Des réactions digestives comme des nausées, des ballonnements, des gaz peuvent apparaître après la prise de bicarbonate de soude par voie orale.”

Huile de ricin

L’huile de Ricin (ou huile de castor) est riche en acides gras insaturés et possède des propriétés antalgiques (calme la douleur) et anti-inflammatoires qui vont permettre de soulager les articulations douloureuses. “Il est recommandé d’utiliser l’huile de ricin par voie externe en massage ou sous forme de cataplasme, préconise la spécialiste. Ces méthodes d’utilisation n’entraînent pas d’effets secondaires. En massage, nous conseillons 1 cuillère à café d’huile de ricin (réchauffée dans les mains) à appliquer matin et soir sur la zone à traiter.” Il est possible d’y adjoindre quelques gouttes d’huile essentielle anti-inflammatoire (gaulthérie) pour potentialiser l’effet.
“En cataplasme, il faut plonger un linge dans l’huile de ricin chauffée puis l’appliquer sur la zone douloureuse et recouvrir avec un autre linge. Pour garder l’aspect chauffant du cataplasme, ne pas hésiter à mettre une bouillote par-dessus. Le cataplasme devra être enlevé lorsque la chaleur aura disparu.” Il est déconseillé d’utiliser l’huile de ricin par voie orale pour les risques de diarrhées et vomissements violents que cela engendre.

Gingembre

Le rhizome biscornu du Gingembre est utilisé dans de nombreux plats asiatiques depuis des millénaires, notamment par les personnes âgées qui en consomment tous les jours. “En phytothérapie il constitue un choix efficace pour soulager les douleurs de l’arthrose et de l’arthriteexplique Marie Leclercq. Son secret, les gingérols, qui ont fait l’objet de plusieurs études confirmant ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.” Il existe plusieurs alternatives pour bénéficier des bienfaits du Gingembre : “râper ou couper en fines tranches un morceau de gingembre (environ 3-5 cm) frais, verser de l’eau bouillante par-dessus et laisser infuser une dizaine de minutes. Ajouter du citron, du miel ou de la cannelle selon les goûts. Boire 2 à 3 tasses par jour.” Au niveau des compléments alimentaires, la posologie recommandée est de 500 mg d’extrait de gingembre par jour.

Banane

En tant qu’aliment alcalin, la banane participe à tamponner l’acidité de l’organisme et à réduire les réactions inflammatoires. “La présence de vitamine B6 contribuerait à régénérer les tissus osseux et le potassium joue un rôle dans la lutte contre les crampes d’origine musculaire et les douleurs inflammatoires, reconnait la thérapeute. La consommation d’une banane par jour peut entrer dans un protocole global de prise en charge de l’arthrose. Cependant pour potentialiser son effet, il faut également diminuer de son alimentation, tous les aliments qui apportent de l’acidité à savoir : les protéines animales, les produits raffinés (sucre, farines, riz et pates blancs), transformés ou ultra-transformés, les graisses saturées…” La gestion du stress et la pratique d’une activité physique modérée mais régulière compléteront cette hygiène de vie. “La banane en tant qu’aliment ne présente pas d’effet indésirable (mis à part une possible constipation chez les personnes sensibles) mais nous recommandons de consommer des bananes issues de filières biologiques pour limiter la présence de pesticides néfastes.”

Huile essentielle de gaulthérie odorante

“Contrairement à la majorité des huiles essentielles qui contiennent de nombreux composés aromatiques, l’huile essentielle de gaulthérie odorante (Gaultheria fragrantissima) est composée à plus de 99% d’un seul et unique actif : le salicylate de méthyledétaille la naturopathe. C’est un dérivé de l‘aspirine qui possède ces propriétés anti-inflammatoires, antalgiques. On la reconnait à son odeur camphrée.” Cette huile essentielle est très intéressante dans les cas de douleurs :

  • articulaires : rhumatismes, arthrose, arthrite
  • tendineuses : tendinite
  • musculaires : crampes, spasmes “C’est l’huile des sportifs, elle soulage rapidement courbatures, tendinites, douleurs articulaires et musculaires.”

Son utilisation est strictement à usage externe“Mélanger 2 gouttes d’huile essentielle de Gaulthérie odorante à 8 gouttes d’huile végétale (huile végétale d’arnica ou de ricin) et masser la zone douloureuse. Elle ne doit pas être utilisée sur des zones étendues.” Pour un effet relaxant après le sport, on peut diluer 5 gouttes d’huile essentielle dans une base neutre et l’ajouter à l’eau du bain.

Huile essentielle de lavande fine (Lavandula angustifolia)

La lavande fine possède des propriétés antalgiques, anti-inflammatoires et décontractantes grâce aux esters et monoterpènes qu’elle contient. “C’est un antispasmodique puissant et un anti-inflammatoire efficace qui a démontré ses effets sur les douleurs musculaires (crampes) et articulaires (rhumatismes)”, assure notre interlocutrice. “On l’utilisera en massage matin et soir au niveau des zones douloureuses en diluant 4 gouttes d’huile essentielle dans 8 gouttes d’huile végétale (de type arnica ou ricin).” En plus de l’effet anti inflammatoire, l‘effet relaxant de la lavande apportera une décontraction globale du corps.

Harpagophytum (Harpagophytum procumbens)

“L’Harpagophytum est essentiellement utilisée contre les douleurs articulaires, lombaires ou musculaires. Cette plante est une des plus demandée en phytothérapie car c’est une puissante alliée pour les articulations.” Elle aide à :

  • éliminer les douleurs articulaires
  • maintenir la mobilité et la flexibilité articulaire
  • maintenir le bon fonctionnement des articulations

“L’Harpagophytum est également très appréciée des sportifs pour ses effets analgésiques et anti-inflammatoires qui aident à calmer les douleurs liées aux entorses ou tendinites.” Les principes actifs de l’Harpagophytum sont nombreux et peuvent soulager les douleurs articulaires et musculaires. Elle est un excellent et puissant anti-inflammatoire et antidouleur naturel, en traitement de fond (sur une période de deux à trois mois). “Son action anti-inflammatoire est plus efficace en dehors des repas, nous vous conseillons donc de prendre 600 mg d’extrait sec titré de 2 à 3 % d’harpagosides par jour, avec un grand verre d’eau avant les repas.” Les effets secondaires de l’Harpagophytum sont rares. En cas de surdosage, d’utilisation prolongée ou d’hypersensibilité, il est possible de voir apparaître des brûlures d’estomac, des maux de tête, des vertiges, des éruptions cutanées ou une augmentation de la pression artérielle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.