Produits à la Consommation : Vers des prix plafonnés et des marges bénéficiaires bien ficelées (dès le1er sept)… Détails

0

La-femme (Vers des prix plafonnés) – Le ministère du Commerce et de la promotion des exportations annonce avoir plafonné les prix de vente des pommes de terre et des volailles à compter de ce mercredi 01er septembre 2021.

Pommes de terre :

*Prix de vente au niveau des entrepôts : 1000 dt/ kg,

*Prix de gros : 1200 dt/kg

*prix de vente au public : 1380 dt/kg.

Les différents intervenants devront assurer l’approvisionnement du marché par les quantités suffisantes de pommes de terre, en traitant, exclusivement avec les circuits organisés, à la vente et à l’achat.

Les détenteurs, et transporteurs des pommes de terre devront présenter, lors de toute opération de contrôle, au niveau des locaux de stockage, de vente et de transport sur les routes, ce qui prouve leur qualité, la légalité des quantités en leur possession, ainsi que les documents montrant qu’ils ont affaire aux circuits organisés.

Volailles :

  • Le prix du prêt à cuire (PAC) au niveau des abattoirs : 6000dt/kg, et 6900/ Kg, prix de vente au public,
  • Le prix de l’escalope de dinde : 11 700 dt/Kg au niveau des abattoirs, et 13.500 dt/kg au niveau de la vente au public,

Les marges bénéficiaires des dérivés des volailles ont été fixées à 15 %.

Les intervenants dans ce secteur devront assurer l’approvisionnement régulier du marché par les quantités suffisantes, et traiter, exclusivement, à l’achat et à la vente avec les circuits organisés.

Le même département annonce, par ailleurs, la fixation, à partir de ce 1er septembre, des marges bénéficiaires des détergents (eau de javel et les produits en poudre et liquide), ainsi que les cosmétiques (shampoings, savons, dentifrices et déodorants), à 5% au niveau du gros, et à 10 % au niveau du détail.

Les marges bénéficiaires devront être calculées, sur la base de prix d’achat brut, après la déduction des remises ; il est proscrit de cumuler les deux marges bénéficiaires au niveau du gros.

Le ministère du Commerce met en garde contre toute contravention aux prix et marges bénéficiaires, qui sera sanctionnée, selon la réglementation en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.