Héla Cheikhrouhou, nommée vice-présidente régionale de l’IFC (International Finance Corporation)

0

Tunisie Tribune (International Finance Corporation) – Héla Cheikhrouhou a été nommée en tant que nouvelle vice-présidente régionale de l’IFC – International Finance Corporation – pour le Moyen-Orient, l’Asie centrale, la Turquie, l’Afghanistan et le Pakistan. Elle prendra ses nouvelles fonctions le 8 septembre 2021.

Hela Cheikhrouhou apporte à l’IFC vingt-six ans d’expérience pour aider à développer les activités globales de l’IFC au Moyen-Orient, en Asie centrale, en Turquie, en Afghanistan et au Pakistan, en mettant l’accent sur la réponse à la crise Covid-19 et en construisant un solide pipeline en amont d’opportunités d’investissement du secteur privé. Sa prise de fonctions aura lieu le 8 septembre 2021.

Ancienne ministre de l’Energie en 2016, Héla Cheïkhrouhou occupait jusqu’à sa nomination le poste de directrice exécutive du Fonds vert pour le climat, un mécanisme financier de l’Organisation des Nations Unies, rattaché à la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC). Elle vient d’être nommée en tant que ministre de l’Energie dans le nouveau gouvernement de Youssef Chahed.

Née le 11 mai 1972 à Tunis, Mme Cheikhrouhou a effectué ses études secondaires et universitaires dans sa ville natale. Elle obtient par la suite une bourse de l’Agence canadienne de développement international pour préparer un master de finance au Canada, à HEC Montréal qu’elle obtient en 1991. Elle se voit proposer ensuite un poste à la Citibank de Tunis ; elle y entre comme trader puis est promue comme trésorière pour les activités au Maroc, puis vice-présidente chargée de la gestion des risques au Maghreb.

De 2003 à 2007, elle occupe la fonction d’économiste financier à la Banque mondiale, à Washington, chargé du département finance, secteur privé et infrastructures, pour la région Amérique latine et Caraïbes. Après ce passage à la Banque mondiale, elle revient à Tunis pour intégrer la Banque africaine de développement (BAD). En 2010, elle nommé directrice du département de l’énergie, environnement et changement climatique au sein de la BAD.

En 2013, elle se porte candidate à la direction du Fonds vert pour le climat, face à un Colombien et à un Néerlandais, et l’emporte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.