JMC Autrement : La médina aux couleurs de la musique électronique

0

La Femme (JMC Autrement) – Dans le cadre de la 7ème édition des Journées Musicales de Carthage,  la médina de Tunis a accueilli, dimanche 19 décembre 2021, dans ses murs et ses lieux historiques une performance artistique mélangeant arts visuels et musique électronique intitulée « JMC Autrement ».

Dans une expérience inédite dans les JMC, le public est invité à vivre la performance musicale comme une aventure sensorielle en déambulant les rues de la Médina de Tunis.

Supervisé par le commissaire d’exposition Aymen Gharbi, 4 projets audiovisuels expérimentaux ont pris place dans 4 lieux différents de la Médina .

Dans une déambulation nocturne, aux rythmes de la musique électronique et des performances visuelles, le public a voyagé dans le temps et dans les lieux en  partant de Dribet Dar Hessine en passant par Midhetel Soltan et Club Tahar Haddad pour arriver à BirLahjar.

A Dribet Dar Hessine, le public avait rendez-vous avec la performance « Untiled » signé Oussema Menchaoui et BecemSdiri, ensuite c’est au tour Aziz Aisaoui et Dawan à Midhet el Soltan de proposer  leur création « Lucy », à Club Taher Haddad HaifaOuierfelli et Rami Harrabi ont joué « Absyy », à la fin de cette promenade musicale visuelle Effet Mère Rami et Dawan ont présenté « Ambivalence »à BirLahjar. Entre performance vocale, musicale ou visuelle, JMC Autrement a offert à un public large un voyage dans des univers reflétant les expériences, les sensibilités et les influences des artistes en contact avec des lieux ou dans leur travail en binôme.

Fruit d’un programmede résidences dédié à la scène électro et d’art visuel. Dirigé par Aymen Gharbi et ZiedMeddebHamrouni, JMC Autrement se décline sur deux résidences artistiques et une sortie de résidence avec quatre performances.

La première résidence a pris place au Centre Culturel de Hammamet avec un objectif de recherche des méthodes de travail entre les différents tandems, artistes visuel/artistes sonore. Pendant la deuxième résidence, l’objectif était de creuser en profondeur, raffiné le produit final. Chacun tandem ayant choisi un lieu de la performance finale à la médina de Tunis, les artistes étaient amenés à réadapter leur projets à un autre contexte spatial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.