Qatar 2022 : Salima 1ere femme arbitre retenue parmi les 6 arbitres africains… Une première

0

La Femme (Salima 1ere femme arbitre) – La Fédération internationale de football (FIFA) a retenu 6 arbitres africains pour officier la phase finale de la Coupe du monde qui aura lieu au Qatar à partir du 19 novembre prochain.

Il s’agit de la Rwandaise Salima Mukansanga, ainsi que les Janny Sikazwe (Zambie), Mustapha Ghorbal (Algérie), Maguette Ndiaye (Sénégal), Bakary Gassama (Gambie) et Victor Gomes (Afrique du Sud).

Ces arbitres tenteront de bien représenter l’Afrique dans ce Mondial, même la majorité d’eux est constamment décriée par les amateurs du ballon rond dans le continent.

Le nom de la rwandaise restera à jamais gravé dans l’histoire du football africain, dans la mesure où elle est devenue la première africaine à prendre part à une joute aussi importante que la Coupe du monde.

Détentrice d’un diplôme de formation supérieure en soins infirmiers et sage-femmes, la native de Rusizi a préféré se consacrer à une carrière d’arbitre en officiant les matchs du championnat national.

En 2012, elle a arbitré son premier match international qui a opposé la Zambie à la Tanzanie, pour le compte des qualifications au Championnat d’Afrique féminin de football 2014.

Les prestations abouties de Salima Mukansanga ont poussé la CAF et la FIFA à compter sur ses services respectivement en CAN féminine et en Coupe du monde féminine des moins de 17 ans et 19 ans.

Par ailleurs, elle a été retenue comme arbitre centrale durant la Coupe d’Afrique des nations 2021.

Adossé à une grande expérience, l’arbitre zambien a été l’un des arbitres les plus sollicités par la Confédération africaine de football (CAF) lors de la dernière décennie.

Selon les statistiques du site « transfermarket », ce dernier a officié 113 matchs internationaux, avec à la clé un bilan de 326 cartons jaunes accordés, en plus de 16 cartons jaunes et 27 penaltys.

Janny Sikazwe s’est fait remarquer lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations pour avoir sifflé la fin du match entre la Tunisie et le Mali, comptant pour la phase de poules, avant l’écoulement du temps réglementaire. Selon la CAF, l’arbitre zambien a été victime d’une insolation qui lui a fait perdre sa lucidité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here